Forums de NintenDomaine - Forums de Planète Zebes

 

[ Index ]
[ Histoire | Test | Images | Artworks | Mode Multijoueur | Images Preview | Boxart | Crédits | Vidéos | Manuel ]
[ Objets | Bonus | Cartes | Équipement | Base de données | Guide des boss | Glyphes Luminoth | Let's Play ]


LES GLYPHES LUMINOTH

Avertissement : ce dossier a été écrit par un passionné de Metroid un peu fouineur et amateur d'énigmes, mais cela ne veux pas dire qu'il n'y a pas des erreurs, des incompréhensions ou des problèmes. Si vous pensez en avoir trouvés, voyez cela avec l'auteur par le forum ou par email.

Rédigé par Taefgu.

    Dans Metroid Prime 2 Echoes, on voit souvent ces hologrammes mauves, jaunes, verts et turquoises orner les divers secteurs où l'on passe. Tous plus ou moins accessibles, certains sont des verrous que le traducteur doit lire pour libérer l'accès, d'autres sont le recueil de l'histoire des Luminoth. Chacun de ces hologrammes et de ceux qui décorent les écrits dans la banque de données sont différents.

    Qui s'est dit, un jour, que ces glyphes devaient bien dire quelque chose ?

    Dans les galeries d'images de MP2 Echoes, mais pas dans celui de Trilogy, deux artworks retiennent l'attention de certains : une liste de glyphes avec leur place dans l'alphabet et un signal de détresse avec des glyphes Luminoth. C'est peu, mais suffisant pour un décryptage. Quoique, il reste à savoir quelles sont les règles à respecter pour traduire les glyphes, voire les créer ! Et c'est de cela dont on va parler.

Les bases et l'alphabet

    Les glyphes sont constitués de points reliés entre eux en trois dimensions, avec une base cubique. Vu comme ça, ça paraît simple, mais les glyphes suivent une logique : on part d'une base et on ajoute un point. Certaines des glyphes sont ces bases, que l'on verra au fur et à mesure de ce chapitre. Notons que les glyphes sont des lettres, mais qu'il n'y a pas de glyphe pour les chiffres.

    Commençons par l'alphabet :

    Pour la lettre A, c'est le glyphe le plus simple : deux points. La lettre B, ce sont trois points alignées. Pour la lettre C, on a un second axe qui s'ajoute, le glyphe a la forme d'un T. Le glyphe de D met en place le troisième axe, qui n'est pas visible sur l'image mais qui est plus probant avec le glyphe de la lettre E.


Le glyphe E fait sur Paint certes, mais où l'on voit mieux le troisième axe.

    Comme vous pouvez le constater, le glyphe A est la base de la première colonne du tableau de traduction et aussi de la seconde. Alors que le glyphe B forme trois points alignés, le glyphe F forme un coude, puis vient le glyphe G qui ressemble à un coin. Ainsi de suite jusqu'au I.

    Je n'ai pas besoin de décrire les prochains glyphes. Je vais juste vous signaler que les points en jaune sont dus à la superposition de deux points dans l'angle de vue. Avec un peu d'imagination, vous pourrez la voir quand même. Par souci de clarté, toutes les glyphes de bases sont à gauche.

Composition des glyphes

    Attaquons-nous maintenant à un glyphe simple :

   Vous aurez peut-être du mal à voir comment le glyphe est fait en trois dimension. C'est pour cela qu'il vaux mieux les avoir sur l'écran (de télévision ou d'ordinateur) pour pouvoir le pivoter à loisir. Si vous avez encore du mal à situer chaque points, prenez du papier, un stylo et de la patience pour reconstituer le glyphe et repérer chaque plan (encore mieux : mettez-y des couleurs). Vous aurez ainsi moins de mal à traduire.


Encore sous Paint, mais là c'est plus évident, non ?

    Mais qu'est-ce que c'est que ces points en surbrillance que j'ai cernés de blanc sur le schéma ? On touche ici une " technique de superposition ". Un tel point est le lieu de connexion entre deux lettres. Certes, il n'est pas obligatoire, mais pour des raisons de clarté, les Luminoth les gardent.

    Explication : sans ces points, vous risquez de ne pas retrouver toutes les lettres, et d'en avoir même en trop, voire de finir avec n'importe quoi et des A partout.

    Voici donc une méthode pour éviter des erreurs. Avec la superposition, la traduction doit commencer à partir d'un des deux " bouts " du glyphe, d'identifier la lettre correspondante à la première partie du glyphe, puis de passer à la suivante jusqu'à l'autre bout. Ainsi, vous avez une chance sur deux pour trouver le mot sans à avoir inverser les lettres. Pour identifier le nombre de lettres qui compose le glyphe, prenez le nombre de points en surbrillance et ajoutez un.

    Pour ceux qui y vont sans la surbrillance, commencez aussi par un " bout " du glyphe. Mais là, il faudra trouver le glyphe le plus complexe de l'alphabet qui colle avec la partie du plus grand, et continuer ainsi. Au pire, prenez le second bout si vous bloquez. Peut-être qu'avec le début et la fin du mot vous aurez une idée de quoi il s'agit.

Règles avancées

    Avec ces outils, vous êtes capables de décrypter les glyphes. Mais pour ceux qui veulent aller plus loin, dessiner voire construire leurs propres glyphes, il vous faudra d'autres précisions pour qu'ils soient corrects.

    Tout d'abord, ceux-ci doivent être compacts, et prendre le moins d'espace possible. Jamais vous ne verrez un long filament avec des ramifications autour ! Il faut que le glyphe soit le plus recroquevillé sur lui-même, qu'il entre dans le pavé le plus petit possible. Dites vous que c'est pour éviter de gaspiller de la mémoire.

    Après, comme il n'y a pas de glyphe pour les chiffres, ceux-ci doivent être fait avec les lettres.

    Ensuite, si vous teniez à faire de longs messages, n'oubliez pas qu'il n'y a pas de " mot d'union " entre deux mots, ni de ponctuation (comme les hiéroglyphes égyptiens). Il faut que ceux-ci soit côte-à-côte pour que le lecteur comprenne le lien entre les deux mots et qu'il puisse retrouver le sens du message.

    Sinon, pour la construction de messages, il faut procéder ainsi : on met sur une ligne principale des mots clefs du message et on ajoute les précisions, voire une " phrase ", en ajoutant les autres mots dans un autre axe. Si vous avez plusieurs branches à faire, il faut pivoter la branche de 90° dans le sens horaire.

    Pour exemple, on va prendre le signal de détresse Luminoth :

    Comment fait-on pour reconnaître le début de la fin du message ? N'étant pas Luminoth, il faudra se taper toute la traduction avant de trouver le sens de la phrase. Plus il y aura de branche secondaires, mieux cela vaudra. De plus, cela aidera à reconnaître la ligne principale.

    Si vous voulez, en guise d'exercice, vous pouvez d'emblée vous entraîner avec ces glyphes avant de lire ma traduction. Attention, les glyphes seront en anglais !

    Le signal se lit de droite à gauche, sur l'image.

    La ligne principale contient les mots (de droite à gauche) : PEACE - LIGHT - METEOR - ING - HARSH - uERROR
   Branche 1 : LIGHT - PARADISE
   Branche 2 : METEOR - (VOOAI/IAOOV) - DARK - HORDE
   Branche 3 : ING - POSSESS - TEMPLE - ENERGY (TEMPLE a été le plus difficile à traduire)
   Branche 4 : HARSH - DIVIDE - TWO - AETHER
   Traduction possible : la paix fût apportée par la lumière sur notre paradis, mais un météore a (intraduisible, je pense à " provoquer l'apparition ") de la horde sombre. Les Ing possèdent l'énergie du temple, le choc a divisé Ether en deux... (fin du message).

    A priori, uERROR signifie que le message a été interrompu, certainement un Ing qui a interrompu le Luminoth auteur du message . Ou alors c'est le mot TERROR et là, c'est celui qui c'est occupé de dessiner le glyphe qui s'est planté... D'un point.

    Par contre le glyphe (VOOAI/IAOOV) m'est incompréhensible, un terme inconnu, peut-être dans le jeu ? (Si quelqu'un a une idée...)

    Il reste encore à  étudier, pour la forme, les glyphes présents sur les différentes portes à scanner un peu partout dans le monde. Et leur signification est on ne peut plus logique :
    Porte standard : GATE
    Porte chemin d'Agon : AGON
    Porte chemin du marais : TORVUS
    Porte chemin de la forteresse sanctuaire : CLIFFS

    J'espère que ce dossier de traduction pourra vous éclairer sur les divers glyphes disséminés dans le jeu, si vous souhaitez la traduction des glyphes de chaque écrit, reportez-vous à ces derniers.

Taefgu

<<< Retour

Metroid: Samus Returns
Japon :
15 septembre 2017
Amérique :
15 septembre 2017
Europe :
15 septembre 2017



Les bugs vous ont beaucoup gênés ?

Oui, c'était affreux ! Moi qui voulait relire toutes les fanfics...

Boarf, j'avais essayé de cliquer sur une news mais ça m'interessait pas en fait. Donc non.

Des bugs ? Quels bugs ?

Ce qui me gène c'est la nullité du remake de Crash Bandicoot

Webmaster : Bidoman
Programmation : Akin / Bidoman - Design : Schlaq
Réalisation : la NDM-Team - © Planète Zebes - NintenDomaine 2003 ~ 2018