Forums de NintenDomaine - Forums de Planète Zebes

INFOS

[ Historique | Chronologie | Incohérences / Erreurs | Créateurs | Consoles | Personnages | Peuples | Lieux | Film Metroid | Metroid Dread ]


INCOHERENCES ET ERREURS

Toute série aussi réussie et bien ficelée soit-elle renferme toujours quelques erreurs et autres omissions que les fans les plus observateurs s'amusent à chercher et à mettre en évidence. Si certaines sont de petites broutilles dénichées par une espèce commune de fans (les chercheurs de petite bête, comme moi ^^), d'autres sont en revanche plus importantes et mettent en jeu toute la logique de la série. Voici un inventaire non exhaustif des erreurs et incohérences présentes dans les jeux Metroid.

Rédigé par Bidoman
Avec quelques modifications par yumil

    Avant toute chose, sachez qu'il ne faut pas perdre de vue une chose : Metroid n'est qu'un jeu, et à ce titre, certains pourraient se demander quel est l'intérêt de chercher des justifications à des phénomènes magiques (le meilleur exemple, ce serait par exemple de se demander pourquoi les bottes de plomb de Link, dans Zelda, ne pèsent que lorsqu'il les a aux pieds ^^). C'est un point que je précise aussi souvent que nécessaire : on peut essayer de trouver des théories farfelues pour s'amuser mais attention : il n'est pas question ici de se prendre la tête sur des faits inexplicables !
    Parallèlement à cela, il subsiste tout de même des erreurs, des problèmes, des incohérences qui sont là une affaire de logique et auraient pu être évitées en étant plus rigoureux dans le développement des jeux. Je n'entends pas faire la leçon aux créateurs de la série, juste mettre en avant quelques petits points dérangeants pour la cohérence des épisodes entre eux :)

    Choisissez parmi :

La couleur de cheveux de Samus :

    Problème : Samus apparaît sur NES en 1986 et à cette époque, les joueurs acharnés menant la quête à son terme en faisant le meilleur temps peuvent alors découvrir que Samus... est une femme ! Plus important, cette femme est brune !

    Plus bizarre encore, selon les codes que vous entrez dans le jeu au début, vous aurez également la possibilité de voir une Samus blonde mais à la peau très foncée ou encore avec des cheveux... verts... Bien loin du blond qui est devenu le standard de la série en 1992 avec Metroid II : depuis, Samus est blonde dans tous les autres épisodes sans exception.

    Au passage, merci à MotheR BraiN pour ces images.

    Solution : ce changement de couleur peut s'expliquer par une envie de Samus de se faire des couleurs chez le coiffeur mais on peut trouver des explications plus rationnelles et terre-à-terre ^^ En effet, à l'époque, la série n'en était qu'à ses balbutiements et le design des personnages également (Kraid et Ridley ont beaucoup changé depuis, les artworks de l'époque leur donnant un côté presque enfantin et mignon). De plus, les sprites montrant Samus noire ou avec des cheveux verts étant obtenus avec des codes, on peut considérer ça comme des couleurs « bonus », sans incidence sur le déroulement global de l'histoire.
    Et il ne faut pas oublier que Metroid est un jeu qui a été élagué largement avant sa sortie : des mouvements et des sprites ont été supprimés ou ralentis, faute de pouvoir rentrer toutes les données sur la cartouche de la Famicom Disk System. Des sons prévus à la base pour annoncer le titre du jeu à l'écran de départ ont été supprimés parce qu'ils ne plaisaient pas à la fille du directeur de Nintendo de l'époque, Hiroshi Yamauchi (véridique) ! De là, on peut se demander si ces sprites de couleur différente n'étaient pas des idées de départ pour le design de Samus et non retenus au final, laissés là en tant que bonus.
    A partir du deuxième épisode, sans doute pour asseoir la stabilité de la série et sa continuité, Samus devient blonde pour de bon et le restera à jamais.

La réapparition des objets à certains endroits :

    Problème : le problème vient notamment entre Metroid et Super Metroid, où on revisite notamment dans le deuxième de nombreux lieux visités dans le premier. Et curieusement, certains objets, comme la boule morphing, se trouvent aux mêmes emplacements que dans le premier jeu, alors que Samus est censée les avoir récupéré ! D'autre part, nombre d'objets ont été déplacés à d'autres endroits, sans que l'on sache pourquoi...

    Hypothèses : Avalanche_w, ancien rédacteur de NintenDomaine, a établi une théorie intéressante sur ce sujet, à savoir que les statues Chozo et autres lieux de récupération des objets ne serviraient en fait qu'à activer des mécanismes déjà présents dans l'armure. Cela reviendrait à penser que Samus possède en fait une armure complète mais que ses capacités ne se révèlent à elle que si elle est capable d'aller les faire activer aux bons endroits. Ce qui explique entre autre la réapparition de certains objets entre Metroid et Super Metroid. Nous ne verrions en fait que des sortes de bornes de téléchargement ou de déblocage d'objets.

    Une autre explication m'a été confiée par un visiteur nommé Maxime : il a remarqué à juste titre qu'un X était parvenu à copier une statue Chozo sur BSL (pour ceux qui se demandent comment c'est possible vu qu'il n'y a pas de statue Chozo dans la station, rappelez-vous que les X viennent de SR388, où on en trouve évidemment un paquet, et qu'ils gardent en mémoire tous les êtres déjà parasités). Comment donc ce X a pu copier cette statue Chozo, si ce n'est parce qu'elle contient un matériel organique ? Etrange, mais ça pourrait expliquer peut-être la réapparition des objets : les statues font pousser des objets à la manière des fruits poussant sur les arbres ^^

    Ou alors, on a là une autre incohérence cachée : les X ne pouvant copier que les êtres vivants, comment ont-ils pu copier une statue Chozo ? :o

    Solution : bien malin qui résoudra ce fait, mais en n'oubliant pas qu'il s'agit d'un jeu vidéo, on trouve pourtant facilement ! Le coup des objets réapparaissant dans Super Metroid en lieu et place des objets de Metroid est évidemment un clin d'œil au jeu fondateur de la série. La volonté de Nintendo en 1994 était surtout de refaire Metroid sur une console plus puissante, expliquant donc le retour sur la planète et le retour de nombreux éléments propres au premier épisode. Il y avait une volonté de remettre le jeu à neuf, quitte à ne quasiment rien changer au scénario et à le justifier par tous les moyens (vous avez tout détruit la première fois mais en fait non, pas vraiment, parce que les méchants sont trop forts).

    A ce propos, je ne m'attarderai pas non plus sur le fait que Samus perde son équipement de façon assez anarchique entre les épisodes ! Ce n'est qu'un jeu et partir avec un héros surpuissant n'aurait pas d'intérêt !

Les techniques anachroniques :

    Problème : comment justifier la présence dans Metroid Zero Mission, qui est censé être le premier de la série en tant que remake, des techniques que sont le saut mural et le mode Météore, que Samus apprend normalement dans Super Metroid, soit après ?

    Solution : le fait est pourtant clair : on voit nettement Samus se faire enseigner dans Super Metroid par les petites créatures de Zebes (les Multiviola et Vertozor) le saut mural et le mode Météore. Et pourtant, Super Metroid se passe après Metroid Zero Mission ! La raison est évidente : il ne faut pas considérer Metroid Zero Mission comme la réalité « historique » de la série mais bien comme un remake dans l'air du temps. En effet, si on avait dû conserver les éléments propres à l'opus NES, il ne serait resté que très peu de choses ^^ Toutes ces années d'évolution de la série n'auraient alors servi à rien et ce remake également. C'est pourquoi on retrouve ici ces techniques, même si logiquement, on ne devrait pas.
    Donc vous l'aurez compris : si on veut démontrer quelque chose, il faut se baser sur le tout premier épisode sur NES et non sur son remake !

La disparition de l'équipement :

    Problème : comment expliquer la disparition de tous les objets de Samus entre les différents opus ?

    Hypothèses : voilà une question complexe... L'équipement de Samus a tendance en effet à aller et venir sans trop de raisons d'un épisode à l'autre. Terminant son aventure sur NES avec finalement peu d'objets, la voilà pourvu par exemple au début de Metroid Prime d'un rayon grappin sorti d'on ne sait où ! Perdant ensuite tout son équipement et le retrouvant au fur et à mesure, elle termine son aventure sur Tallon avec notamment le Costume de Gravité, qu'elle n'a évidemment plus dans Metroid Prime Hunters. A la fin de celui-ci, les armes Alambiques disparaissent également, jusqu'à Metroid Prime 2, où, là encore, elle perd son équipement.
    A la fin de cet épisode, la perte peut s'expliquer par le fait qu'elle « rende » leurs inventions aux Luminoth, notamment le Costume de Lumière. Mais un visiteur, Moonwalker, m'a très justement fait remarquer que ce n'était pas le cas pour les rayons : on voit clairement dans la dernière cinématique du jeu qu'elle conserve au moins le dernier rayon utilisé pendant le combat final... Rayon qu'on ne retrouve bien sûr pas dans Metroid Prime 3.
    La fin de celui-ci en revanche pourrait coller avec le début de Super Metroid, puisque Samus semble perdre notamment son DAP et ses rayons (voir plus bas) d'une manière inconnue. Elle arrive donc vierge de tout équipement pour sa deuxième mission sur Zebes et c'est finalement Metroid Fusion qui est le plus cohérent puisqu'on nous dit clairement que ce sont les X qui se sont emparés de ces objets lors de sa reconnaissance sur SR388. De là, on se rend compte au fil du jeu qu'on retrouve dans la station une grande majorité des objets déjà possédés dans Super Metroid.
    Maxime, toujours le même visiteur, m'a également fait remarquer que dans les épisodes Prime, on partait à l'aventure avec une base de données vierge, ce qui est quand même étrange ! Pourquoi effacer des disques durs des données aussi précieuses sur les mondes traversés ? Evidemment, on se doute qu'inclure les bases de données précédentes dans les suites au premier Prime aurait demandé du temps et aurait sans doute intrigué les nouveaux joueurs...

    Solution : vous aurez compris que si on nous faisait partir avec une Samus surpuissante dès le début du jeu, on perdrait l'essence de la série qui est la montée en puissance de l'héroïne ! Ce n'est qu'un jeu, encore une fois ^^ Cela dit, certains épisodes sont cohérents entre eux et d'autres moins, ce qui montre qu'une fois encore, il aurait été possible d'être plus cohérent, parfois...

L'évolution des Métroïdes :

    Problème : les stades d'évolution des Métroïdes sont-ils clairement définis ?

    Hypothèses : on a tendance à oublier que le Métroïde dans sa forme classique n'est que la larve de la créature ! L'aventure de Samus sur SR388 dans Metroid II montre bien les différents stades d'évolution de la créature, de plus en plus puissants et terrifiants.
    On voit dans ce même épisode la larve sous sa forme classique et sa taille normale sortir d'une sorte d'œuf sur le sol. On pourrait donc en conclure que la Reine Métroïde pond des œufs desquels sortent les larves Métroïdes.
    Mais n'oublions pas la larve finale du jeu, celle qui prend Samus pour sa mère ! Bien plus petite que les autres larves, comment expliquer son existence ? De même, dans Metroid Prime 2, les Pirates se livrent à l'élevage de larves de Métroïdes dans des ruches, ces larves prenant une taille plus classique en quelques secondes après contact avec le Phazon.
    Alors ne manque-t-il pas là un stade ? Ou y a-t-il incohérence ?


    Solution : la seule solution viable est qu'il existerait une autre phase entre la petite larve et la larve classique : la petite larve effectuerait en quelque sorte une mue par le biais d'un cocon ou quelque chose de ce genre. De ce cocon sort alors la larve sous sa taille classique puis elle entame son évolution classique. Solution confirmée par Agnoz, membre du forum, qui nous apprend que dans la version américaine du jeu, la petite larve et la larve adulte sont bel et bien différenciées. La transition se fait par le biais d'un cocon, comme toutes les autres étapes de l'évolution métroïdienne.

Les Métroïdes de Tallon :

    Problème : comment justifier la présence de Métroïdes sur Tallon IV ?

    Hypothèses : vous n'êtes pas sans savoir que les Métroïdes sont des êtres créés par les Chozo pour endiguer la menace des parasites X sur la planète SR388. Or, les écrits de Tallon IV ne mentionnent à aucun moment la présence de ces parasites sur leur planète. Comment, dès lors, peut-on justifier la présence de Métroïdes natifs de Tallon IV ? Les Métroïdes n'étant pas des animaux de compagnie, on peut se demander d'où viennent ces Métroïdes ! Pourquoi ont-ils été créés sur Tallon, dans quel but ? Les Chozo s'en servaient peut-être pour des expériences ou comme source d'énergie, mais là encore, nulle trace de ces hypothèses dans leurs écrits. Le mot Métroïde n'y est même jamais divulgué ! Et le fait que l'analyse révèle clairement que ces Métroïdes sont natifs de cette planète exclut la possibilité que ce soit des troupes pirates qui les y aient apportés.

    Solution : imaginez un peu Metroid Prime, le retour à la vie d'une série éteinte depuis 8 ans, sans la bestiole phare des trois premiers jeux en 2D ?! Un Metroid sans les Métroïdes ! Impensable, tout simplement. Même si leur présence sur Tallon IV est totalement incohérente, on ne pouvait simplement pas se passer de ces créatures dans un nouvel univers 3D. Le simple fait de mentionner que ces Métroïdes venaient de SR388 par le biais des Pirates auraient résolu tous les problèmes...
    En y réfléchissant, c'est d'ailleurs la seule explication viable, puisque le Léviathan s'est écrasé sur Tallon IV il y a 50 ans, alors que les Métroïdes ont été créés dans l'enfance de Samus. Les Métroïdes n'existaient donc pas à l'époque du crash du Léviathan sur Tallon IV.
    Cependant, cela soulève un autre problème : et le Métroïde Prime, alors ? Hé oui, si les Métroïdes ont été créés après la construction du bouclier qui protège le Cratère d'Impact, comment est-il arrivé là ? La logique voudrait que ce soit un Métroïde apporté par les Pirates, qui ait été exposé au phazon, aurait acquis la capacité des Métroïdes Phazon corrompus, à savoir modifier l'espace-temps autour d'eux (avec comme conséquence de se rendre intouchables à vos tirs et passer à travers la matière), aurait ensuite échappé aux Pirates, se serait rendu au Cratère d'impact, où le noyau du Léviathan en aurait fait son gardien, l'exposant à de forts taux de Phazon, et le faisant muter en Métroïde Prime

Le Métroïde Prime :

    Problème : d'où lui viennent les armes mécaniques dont il est pourvu ? Cette forme d'évolution est-elle propre à Tallon IV ou non ?

    Hypothèses : c'est en essayant de résoudre cette énigme qu'est apparu l'impensable : nous sommes privés, dans la version européenne, de certains écrits dans la base de données ! Une honte, tout simplement.
    Si on s'en tient aux simples éléments contenus dans notre version du jeu, les Pirates de l'espace tentent de percer le bouclier Chozo sur Tallon IV pour accéder au Cratère d'Impact et à ses ressources immenses en Phazon. Ils détectent, si on en croit leurs rapports, une énorme créature en gestation au fond du trou mais l'exploration s'arrête là : incapables de percer ce bouclier, ils ne peuvent en savoir plus. Dès lors, si on considère ce bouclier comme impénétrable, ce qui est dit plusieurs fois tant par les Chozo que par les Pirates, comment une créature prisonnière au fond auraient pu se doter d'armes mécaniques telles qu'un lance-missile ou des bombes toxiques ?
    Maintenant, si on se penche sur la version américaine, nous avons un tout autre son de cloche ! Outre-atlantique, les rapports sont formels : les Pirates parviennent à percer le bouclier ! Etrange mais soit, admettons que leur technologie surpasse celle des Chozo pour cette fois. Ils parviennent ensuite à capturer la créature au prix d'un combat terrible et le sorte du cratère pour la gaver de Phazon et tenter d'en faire la clé de voûte de leur armée. Vient ensuite inévitablement le moment où le Métroïde Prime se révolte et s'enfuit de son laboratoire, volant au passage toutes sortes d'armes aux Pirates. Voilà donc l'origine de ces fameuses armes ! Mais il ne faut pas s'arrêter là !



Voici le seul rapport pirate de la version française faisant allusion, de loin, à la créature.

    Car ensuite, on peut se demander ceci : comment et pourquoi le Métroïde Prime revient-il dans le cratère ?? Le pourquoi s'explique de deux façons : il a sans doute besoin de Phazon en grande quantité pour survivre mais surtout, cette créature sert de défense au noyau de Phazon apporté par le Léviathan ayant percuté la planète (les écrits de Metroid Prime 3 ont éclairé pas mal de choses sur ce point). Le Métroïde Prime retourne donc dans ce cratère par nécessité et parce que c'est son devoir, en quelque sorte.
    Mais le comment reste mystérieux ! Si la brèche ouverte par les Pirates dans le bouclier est encore ouverte et que le Métroïde Prime s'en sert pour revenir, pourquoi alors les Pirates n'utilisent pas cette brèche pour extraire du Phazon ? Pourquoi aussi le Métroïde Prime ne sort pas de temps à autre du cratère pour prendre l'air ?
    Et si cette brèche se referme au fil du temps, empêchant donc les Pirates d'y revenir (si on admet qu'ils ne peuvent pas percer de nouveau la protection...), comment donc le Métroïde Prime parvient à re-rentrer dans son antre ?

    Solution : quelle que soit la version du jeu, vous avez là une superbe incohérence impossible à résoudre...

Samus Sombre et la dimension sombre :

    Problème : comment expliquer la résistance de Samus Sombre à l'atmosphère sombre ? Et surtout, comment justifier son échappée à la disparition de la dimension sombre à la fin de Metroid Prime 2 ?

    Hypothèses : avant toute chose, clarifions un point encore controversé : non, Samus Sombre n'a AUCUN rapport avec Ether Sombre. Cette confusion persiste encore aujourd'hui malgré les nombreuses explications déjà données alors je le redis. Elle tire juste son nom de son apparence noire et il ne faut pas perdre de vue qu'il s'agit des restes du Métroïde Prime s'étant réfugié dans le costume Phazon à la fin de Metroid Prime 1. Samus Sombre n'a pas de rapport avec la dimension sombre d'Ether, elle n'est pas apparue suite à l'arrivée de Samus sur cette planète mais y était bien avant elle ! J'espère que c'est clair : derrière ce terme « sombre », il ne faut voir aucun rapport avec les Ing !
    A partir de là, expliquer sa résistance à cette atmosphère très toxique devient compliqué. On peut imaginer que cette atmosphère sombre n'a pas d'effets sur le Phazon mais ceci n'est précisé nulle part. Certains ont avancé une théorie farfelue : Samus Sombre serait possédée par les Ing, d'où la résistance à l'atmosphère, une théorie que je rejette en bloc vu que durant tout le jeu, aucune preuve n'est apportée d'une éventuelle possession (on analyse pourtant Samus Sombre quatre fois !). Je n'imagine pas les développeurs inclurent un élément aussi capital sans jamais en parler...
    De même, sa fuite à la fin du jeu reste mystérieuse. Après que Samus est réduit son double de Phazon à l'état de confettis, notre héroïne s'enfuit d'Ether Sombre pendant que tous les portails se referment derrière elle : les Ing tentent désespérément de sortir, sans succès. On peut donc imaginer deux scénarii : soit la dimension disparaît faute d'énergie, ce qui me semble probable, soit ce sont simplement les passages d'une dimension à l'autre qui disparaissent : les deux existant toujours l'une à côté de l'autre sans plus jamais pouvoir s'interpénétrer.
    Dans les deux cas, on voit mal comment a pu survivre Samus Sombre dans l'état où elle était et comment elle aurait pu échapper à la disparition de cette dimension ou au moins, revenir dans la dimension « normale » en l'absence de portails. Son état vaporeux lui permet peut-être ceci...

    Solution : n'oublions pas une chose : c'est l'ennemi ultime de la série des Prime, elle semble indestructible et revient sans cesse à la charge ! Elle ne pouvait donc pas mourir à la fin de Prime 2, tout simplement ! Il fallait qu'elle survive, quoi qu'il se passe ^^ Même si ça semble vraiment tiré par les cheveux...

La gravité dans les vaisseaux spatiaux :

    Problème : comment expliquer le fait qu'il y ait une gravité dans les vaisseaux spatiaux parcourus par Samus ?

    Hypothèses : là, on entre de plein fouet dans la science-fiction, et heureusement. Vu l'avancée de la civilisation galactique, on se doute sans mal que la gravité artificielle a du être inventée depuis belle lurette. Ca ferait un peu tâche au milieu de vaisseaux pouvant emprunter des trous de ver et voyageant à travers l'espace à des vitesses proches de celle de la lumière ! On peut sans trop de mal dire que les vaisseaux et les stations, comme Ceres, BSL, le V.F.G Olympus ou encore la frégate Orphéon possèdent un système de gravité artificielle maintenant l'équipage et les objets au sol comme si on était sur une planète normale.
    Là où ça se corse, c'est que l'épave du Valhalla dans Metroid Prime 3 possède également une gravité (vous verrez plus loin que ce vaisseau fait couler beaucoup d'encre même si on écrit sur ordinateur ^^)... Si on peut se douter qu'il dispose du même dispositif que les autres, on peut quand même se demander comment ce système fonctionne encore malgré les nombreuses avaries que connaît le vaisseau (à ce stade, ce ne sont même plus des avaries, le vaisseau est bon pour la casse). Bon, disons que ce système de gravité artificielle fonctionne sans alimentation électrique et voilà... Mais c'est un peu gros, non ?

    Merci à Ewj d'avoir mis ce problème de gravité (sans trop de gravité) en avant.

    Solution : pour justifier cette gravité, je vous laisse imaginer ce que donnerait un jeu de tir en 2D ou un FPS en apesanteur ^^ Remarquez qu'en plus d'être logique scientifiquement, ça serait une belle expérience de jeu ! Même si je doute que la jouabilité soit au rendez-vous...

La pressurisation du Valhalla :

    Problème : certaines salles sont dépressurisées dans cette épave et d'autres non, et leur cohérence laisse à désirer.


Sans son casque, Samus serait décoiffée par ce vent de face !

    Hypothèses : vous l'aurez remarqué, lors du passage de certaines portes dans cette carcasse spatiale, vous pouvez être aspirés ou repoussés par un flux d'air très puissant. Cette observation est rigoureuse : en effet, l'air s'échappe de la pièce pressurisée vers la pièce dépressurisée, ouverte sur l'espace.
    Cependant, quand on pénètre dans l'épave, aucun flux ne se fait ressentir. Pendant plusieurs pièces, rien ne se passe, jusqu'à une porte où... vous êtes aspirés par un flux d'air dans une pièce dépressurisée ! Pour être tout à fait précis, cette salle est la passerelle d'observation, vous pourrez vous y rendre pour vérifier ! Impossible qu'il y ait un flux entre deux pièces ne possédant pas d'air sauf si...

    Solution : sauf s'il s'agit là effectivement d'une vraie incohérence ! On peut saluer le travail de Retro Studios qui a pensé à ce détail astucieux mais l'a mal appliqué dans un cas. Lorsqu'on pénètre dans cette épave, alors que la logique voudrait qu'il n'y ait pas d'air, le jeu considère qu'il y en a. Quand on y repense, pour corriger cette erreur, il aurait suffit de retirer un flux se produisant dans une seule porte et tout était logique ! Ou en ajouter un à l'entrée de l'épave... Dommage...

Les Métroïdes dans l'espace :

    Problème : voici un vrai faux problème mentionné par whiteZORA il y a déjà assez longtemps ! Comment expliquer la survie des Métroïdes dans l'espace dans l'épave du Valhalla alors qu'ils sont sensibles au grand froid ?

    Solution : la solution nous a été apporté par Ewj et Teras conjointement. Elle est un peu compliquée à saisir mais découle de phénomènes physiques logiques.
    Contrairement à ce qu'on pourrait croire, l'espace n'est pas froid ! La température d'un corps mesure en fait l'agitation des particules qui le composent. Or, dans l'espace, il n'y a quasiment pas de particules ! Le vide absolu n'existe pas mais l'espace ne se compose que de très peu de particules. Impossible donc que les quelques particules présentes s'agitent et s'échauffent : un Métroïde placé dans le vide ne perd ni ne reçoit pas de chaleur de la part de l'espace.
    Il faut ajouter à cela un autre élément : le rayonnement. La chaleur peut en effet se recevoir ou se perdre par rayonnement. Et un point important à prendre en compte ici est la capacité des Métroïdes Phazon (puisque c'est d'eux qu'on parle ici) à se rendre « transparent », à laisser passer les rayons tirés par le canon de Samus. A partir de ce constat, on peut penser que le Métroïde Phazon peut également laisser passer tous les autres types de rayonnements spatiaux.
    De ce fait, il ne reçoit pas les éventuels rayonnements se trouvant sur son chemin (ceux de la nébuleuse à proximité, par exemple), lesquels ne modifient donc pas sa température. Comme tout être vivant en revanche, il émet de la chaleur par rayonnement (d'où la capacité du viseur infrarouge à le détecter ^^) mais on peut penser que, toujours grâce à sa capacité d'invisibilité, s'il perd trop de chaleur, quelques secondes d'exposition au rayonnement de la nébuleuse alentour, par exemple, suffirait à le recharger ^^

    J'avoue que cette explication est complexe et qu'elle repose aussi sur des hypothèses loufoques ! On considère en effet que le Métroïde peut se rendre invisible aussi longtemps qu'il veut s'en s'épuiser et qu'il ne respire pas... Mais vous le savez, le Métroïde est un être incroyablement résistant et surprenant ! Notez bien qu'un Métroïde classique ne survivrait pas, lui.

    En conclusion, là où on pensait voir une incohérence, on peut en fait démontrer qu'il n'y en a pas ! Ou pas trop, du moins ^^

Le bouclier planétaire des Pirates :

    Problème : comment peut-on expliquer que, dans Metroid Prime 3, Samus parvienne à traverser sans souci le bouclier protégeant la planète des Pirates, pour ensuite aller le désactiver de l'intérieur et permettre l'invasion de la planète par la Fédération ?

    Hypothèses : l'hypothèse majeure avancée par certains est que ce bouclier ne protège que des éléments les plus gros. Ca peut paraître étrange mais c'est un élément déjà rencontré dans beaucoup d'œuvres de science-fiction. En conséquence, le vaisseau de Samus, plus petit qu'un gros transporteur de la Fédération, peut se faufiler sans mal à travers ce bouclier.
    On peut tout de même douter de la logique et de l'efficacité de la défense des Pirates, qui paramètre leur bouclier pour arrêter des vaisseaux immenses alors qu'ils savent pertinemment que leur plus grand ennemi, Samus, voyage dans un vaisseau minuscule !

    Solution : de façon plus pragmatique, je pense que les scénaristes se sont eux-mêmes bloqués avec cette histoire de bouclier planétaire ^^ Si la source d'énergie du bouclier s'était trouvé par exemple dans l'espace (dans un vaisseau, sur un astéroïde ou un satellite, etc.), tout ceci aurait été plus convainquant que de voir Samus atterrir sur la planète ennemie en toute impunité.

Les Ing de Phaaze :

    Problème : d'où viennent les bestioles vues dans Metroid Prime 3 appelées Ing de Phaaze ? Y a-t-il un rapport avec les Ing d'Ether et si oui, comment cela est-il possible malgré la destruction de l'Ether Sombre ?

    Hypothèses : à première vue, on ne voit pas vraiment de rapport... Il est possible cependant que l'appellation « Ing » désigne au final non pas la race spécifique à Ether Sombre mais bien n'importe quel être polymorphe de ce genre. C'est pourtant une hypothèse très instable car le terme Ing est un terme issu de la langue Luminoth et on voit mal comment ce terme, qui est pourtant clairement employé pour désigner une race spécifique d'êtres vivants, aurait pu devenir un terme standard utilisé par tous...
    Une autre hypothèse peut être avancée, concernant leur origine cette fois : les Ing seraient en fait originaires de Phaaze, ou auraient à la base un rapport quelconque avec le Phazon, et les Ing d'Ether Sombre auraient acquis leur spécificité suite à leur arrivée sur la planète par le biais du Léviathan. Des transformations auraient pu ensuite se produire et mener à la création d'une toute nouvelle race d'Ing, de couleur noire. Cette idée est pourtant très capilotractée... Comment expliquer alors que les Ing noirs d'Ether Sombre soient eux-mêmes sensibles au Phazon (essayez de les exposer à l'explosion d'un baril de Phazon, ils n'y survivront pas !) s'ils en sont issus ? Une idée séduisante mais bancale...

    Solution : on pourrait appeler ça de la réutilisation de ressources ! En effet, vous aurez remarqué que ces Ing de Phaaze ne sont rien d'autre que des drones Ing aperçus dans Metroid Prime 2 et pourvus d'une couleur bleue. Retro Studios a donc simplement réutilisé ici un ennemi en changeant sa couleur et son nom, même si d'un point de vue de la cohérence, on peut se demander l'utilité d'avoir réemployé cet ennemi sous ce nom, sans donner de détail sur sa provenance éventuelle. C'est l'exemple le plus frappant de réutilisation d'ennemis ou d'objets entre les 3 épisodes Prime, les autres ayant eu droit à des changements de nom ou d'habillage. Par exemple, les Sheegoth du 1 ont servi à créer les Titans à Corne du 2 : mêmes dentitions monstrueuses, même point faible à l'arrière avec une carapace le protégeant, même morphologie avec seulement deux pattes arrières, etc. Il ne faut donc pas trop se casser la tête au sujet des Ing de Phaaze...
    D'autant que le nom "ing" peut s'expliquer autrement : qui décide de nommer les créatures ? Le viseur d'analyse, sans doute. Or, durant l'aventure sur Ether, des bestioles semblables avaient pour nom "drone ing", il est donc logique qu'il nomme ainsi l'ing de Phaaze.

Le Dispositif d'Amélioration au Phazon (ou DAP) :

    Problème : comment expliquer la disparition du DAP à la fin de Metroid Prime 3 alors qu'il était censé être intégré clairement à l'armure au début du jeu ?

    Hypothèses : malgré tout ce qu'on peut en dire, reprenez bien le début du jeu et écoutez ce que vous dit la femme (moche) de la Fédération lorsque vous sortez du coma : l'armure étant endommagée, elle a été réparée et améliorée et le DAP a été intégré au sein même de l'armure. Il semble donc que ce dispositif soit définitif, ou au moins, que l'armure, pour qu'il soit retiré, doive être réparée longuement. Pourtant, à la fin de Metroid Prime 3, Samus sort de l'explosion de Phaaze avec son costume Varia classique sans DAP. Il est difficile de concevoir qu'elle a eu le temps de retirer tout ceci et de réparer son armure tout en fuyant l'explosion... De même, la disparition du Phazon dans l'Univers ne devrait théoriquement pas avoir d'influence sur cet objet !

    Solution : soit il ne fallait pas mentionner au début du jeu que cet objet était intégré directement à la combinaison, auquel cas on pourrait le considérer comme un module comme les autres, soit il fallait faire apparaître ce DAP à la fin du jeu et justifier pleinement sa disparition par la suite !
    A ce propos, une observation venant de Sauria Lizardqueen : à la fin du jeu, Samus perd non seulement son DAP mais se retrouve également avec le rayon de puissance ^^ Pas très logique alors qu'on possédait le rayon nova juste avant...

Les changements de vaisseaux :

    Problème : pourquoi certains changements de vaisseaux s'opèrent sans raison apparente d'un épisode à l'autre ?

    Hypothèses : lors de sa première aventure sur Zebes, Samus possède un premier vaisseau, lequel, visible dans Metroid Zero Mission, se fait descendre par les Pirates et s'écrase. Pour s'échapper de la planète, Samus vole un vaisseau de sauvetage pirate.
    Enchaînant par sa mission sur Tallon IV, on se doute bien qu'elle récupère entre temps un vaisseau à son effigie plutôt que de naviguer dans un véhicule ennemi ! Ce vaisseau, celui de Metroid Prime 1, possède de petites fusées pour assurer sa propulsion et son atterrissage et on le retrouve dans Metroid Prime Hunters.
    Sauf que dans Metroid Prime 2, Samus a encore changé de vaisseau ! Sans raison apparente, vu que celui-ci n'était pas endommagé à la fin de Hunters... En fait de changement, on peut peut-être imaginer qu'il s'agit ici d'une « amélioration » : la coupe générale a un peu évolué mais demeure assez similaire. Seules les fusées ont été remplacées par des sortes d'amortisseurs... Ce vaisseau se retrouve ensuite trait pour trait dans Super Metroid puis dans Metroid Fusion.
    Mais vient se loger entre temps un vaisseau anachronique, celui de Metroid Prime 3 ! Il est dit « basé sur l'ancienne version » : encore une amélioration, serait-on tenté de penser, si ne venait pas après des épisodes où on retrouve, comme je viens de le dire, le précédent vaisseau !

    Solution : ce vaisseau de Metroid Prime 3 est donc totalement anachronique et n'aurait rien à faire ici. Mais dans un souci de modernité pour la série et pour conclure en beauté la trilogie, il était normal de faire un trait sur la cohérence et de mettre un vaisseau résolument plus moderne et plus ancré dans le jeu, devenant un outil indispensable à la progression. De même, si vous avez terminé ce jeu à 100%, vous savez ce que montre la fin du jeu : un mystérieux vaisseau part à la poursuite de Samus... On peut imaginer à partir de là un épisode où le vaisseau serait détruit, ce qui expliquerait le retour du vaisseau "vieux modèle".

Les erreurs de traduction :

    Problème : plusieurs termes et textes ont été étrangement adaptés entre la langue de Shakespeare et celle de Molière...

    Prenons par exemple le mot « Métroïde ». J'ai toujours suivi l'explication du manuel de jeu de Metroid Fusion, expliquant clairement qu'il s'agit d'un mot Chozo signifiant « prédateur ultime », jusqu'à ce que Meta_Ridley89 vienne me faire remarquer avec justesse que la version originale en anglais fait état d'un « ultimate warrior ». Après de multiples vérifications, le constat est clair : le mot « warrior » signifie « guerrier » et rien d'autre ! Dans les autres langues européennes, ce sens a été conservé sous sa forme de « guerrier », voire de « combattant » mais nulle trace de « prédateur »...
    La traduction française a donc pris ses aises, comme vous le voyez. Cependant, pour une fois, et sans faire preuve de chauvinisme (ce n'est pas mon genre !), je trouve que la version française est meilleure que l'original ^^ En effet, le Métroïde n'est pas un guerrier. Un guerrier fait la guerre, c'est son métier. Les Pirates ont tenté d'en faire des soldats et des guerriers, sans succès. Le terme de prédateur est donc bien plus intéressant de mon point de vue : le Métroïde est une créature qui n'a pas de prédateur, qui n'obéit à aucun maître, si ce n'est son instinct et son appétit ! Il représente un prédateur au sommet de la chaîne alimentaire, mais jamais il ne sera enrôlé de quelque façon que ce soit dans une armée spatiale pour servir la cause de ses maîtres ! Les quelques fous ayant essayé ont vite été vidés de leur énergie vitale ^^
    Pour le coup, l'erreur de traduction est pardonnable et plus correcte à mes yeux que la version originale !

    Là où l'erreur est moins pardonnable, c'est quand elle peut induire des erreurs de placements chronologiques... Comme ce fut le cas dans Metroid Prime 2, avec le fameux rapport d'un soldat de la Fédération. L'un des soldats raconte comment un de ses collègues a mentionné un soir les exploits d'une chasseuse de primes ayant détruit une planète entière peuplée de Pirates de l'espace... N'importe qui associe à cela la deuxième expédition de Samus sur Zebes, dans Super Metroid, se soldant par l'explosion de la planète. Ce qui reviendrait à placer Metroid Prime 2 après Super Metroid, à une place qu'il n'est pas censé occupé !
    Il s'agit bien là d'une erreur de traduction : le terme anglais employé étant « blow up », qui signifie effectivement « exploser » mais qui peut aussi servir de métaphore pour désigner un nettoyage vigoureux (certains diraient que Samus a passé la planète au Kärcher... :D). C'était donc apparemment une métaphore pour expliquer que Samus avait tout dévasté sur son passage, telle une tornade. Ce qui a donné une explosion et une destruction de planète en français, conduisant à une méprise inévitable...
    Après avoir contacté le traducteur français de l'époque, il m'a expliqué que rien ne laissait penser qu'il s'agissait de Zebes dans le rapport, que ça pouvait tout aussi bien être une autre planète jamais citée nulle part. Un point partout, balle au centre... Une belle langue de bois ^^ Effectivement, c'est possible. Que dire de plus, si ce n'est que c'est quand même fortement improbable ? Cela semblait être un hommage à Metroid sur NES à la base, pas être un élément anodin noyé dans la masse des messages contenus dans le jeu.
    Aujourd'hui, il est avéré que les trois épisodes Prime se suivent et s'intègrent entre Metroid et Metroid II, et c'est officiel !

    Solution : faire attention à l'avenir ! En cas de doute, essayer de comparer les différentes versions dans les différentes langues à votre disposition et voir si les informations sont les mêmes en anglais qu'en français, voire dans d'autres langues.


    Arrivé au terme de ce long dossier, inutile de préciser que tous ces petits détails ne gâchent en rien mon plaisir de jouer à Metroid (à part pour les erreurs les plus grosses) et que cette recherche d'erreurs, de problèmes et d'incohérences peut être considéré à mes yeux comme un jeu dans le jeu, une façon autre d'appréhender cet univers riche et tout de même bien construit ! Car oui, cet univers reste cohérent dans la plupart des cas et c'est pour ça qu'on l'apprécie !

Bidoman

Metroid Prime: Federation Force
Japon :
25 août 2016
Amérique :
19 août 2016
Europe :
2 septembre 2016



Ça vous dit un nouveau design ?

Non, celui-ci est mythique !

Surtout pas, ça va être encore pire !

Ah, parce qu'il y en a un là ?

Ça dépend. On pourra remonter une page avec Crash Bandicoot dans un avion ?

Webmaster : Bidoman
Programmation : Akin / Bidoman - Design : Schlaq
Réalisation : la NDM-Team - © Planète Zebes - NintenDomaine 2003 ~ 2017