Forums de NintenDomaine - Forums de Planète Zebes

Edito du dimanche 27 avril 2008

Remake mon amour (ou pas)

    La grande mode en ce moment est de retaper un vieux truc tout usagé pour en faire un beau truc bien joli, de manière à ce qu’on croit que c’est du neuf. La mode des remakes est partout. Encore hier, j’en ai eu la preuve dans le cinéma, avec le réalisateur Michael Haneke (prononcez « Ah-neu-keu » ) qui vient de sortir le remake de son propre film, Funny Games, sorti juste 10 ans auparavant. Pourquoi ? Parce que ça avait fait un flop, tout simplement, donc il donne une seconde chance à son film. Mais en même temps, si le premier a été un flop, le second risque de faire pareil… Enfin moi, je dis ça, je dis rien.

    Le rapport entre Metroid et Haneke ? J’y arrive. On a déjà eu droit à un très bon remake de Metroid, l’excellent Metroid Zero Mission. Proposant à la fois de retrouver les bases du jeu sorti en 1986 tout en remodelant complètement un nouvel univers avec des éléments nouveaux tant sur le plan scénaristique que sur le plan architectural, on peut dire sans trop se mouiller que MZM est ce qu’on appelle vraiment un remake : prendre un jeu vraiment âgé, qui a subi le temps qui passe et a vu défiler devant lui plusieurs générations de consoles, et le remettre au goût du jour. Il faut également savoir remettre les éléments clés du premier jeu afin de ne pas dénaturer l’œuvre et ne pas déstabiliser les fans, tout en rajoutant de nouveaux éléments qui feront que ce jeu se démarquera clairement de son aîné, tout en respectant l’idée originelle.
    Vous l’aurez compris : c’est difficile, ça demande du travail, beaucoup de travail, et surtout une bonne connaissance de la série si on travaille sur une série.
    En ce sens, Metroid Zero Mission est un chef-d’œuvre pur et simple. Retravaillé en profondeur, il éclaircit les points que la NES ne pouvait alors mettre en avant à l’époque. Il intègre des éléments novateurs qui se collent à la perfection avec les autres épisodes (le vaisseau-mère des Pirates et les statues Chozo que l’on retrouve dans Super Metroid, ou bien encore les Chozo qui ont élevé Samus qu’on revoit dans le manga Metroid). Si on ajoute à cela une architecture dédiée aux speeds runs, avec des raccourcis étudiés pour établir des records mais accessible seulement aux plus vicieux des joueurs, on obtient un bon remake : presque un nouveau jeu, et pourtant si proche de son prédécesseur.

    Si on a dans ce paradoxe la formule magique que tout remake devrait respecter, il est pour autant bien difficile d’en dire autant de tous les remakes. Passons sur l’épisode Metroid Prime Pinball, puisque le jeu reprend la trame de Metroid Prime uniquement pour justifier la forme des différents tableaux de flipper. Un flipper sur Metroid Prime 2 aurait été tout aussi facile à faire, en changeant les décors. Ca, ce n’est pas un remake, c’est un spin-off (traduisez : adaptation marketing dont on se serait bien passé, qui n’enlève rien à la série, mais n’ajoute rien non plus).

    Le secret du bon remake, en plus de cette formule magique, est d’attendre le bon moment pour le sortir. Comme un bon vin, il faut laisser mûrir le jeu pour le ressortir de la cave et donner un coup de chiffon. Par exemple, la rumeur enfle du côté d’un Kid Icarus sur Wii, alors que l’ange Pit est ressorti de terre grâce à Super Smash Bros. Brawl et aurait maintenant droit à son propre jeu.
    De même, MZM a encore marqué des points grâce au laps de temps très long qui le sépare de son aîné.

    Or, des idées à la noix se profilent à l’horizon : des remakes de Metroid Prime et Metroid Prime 2 sur Wii… Ce que l’on nomme actuellement des Wiimakes. Resident Evil 4 et Zelda Twilight Princess sont des Wiimakes, Resident Evil 0 qui s’apprête à sortir au Japon en sera un également.
    Le Wiimake a très peu de chances d’être bon. Tout ça parce qu’il se trouve trop proche de son prédécesseur, et c’est ceci qui le rend bancal. Resident Evil 4 est une exception, car les précédentes versions se taillaient la part du lion au niveau des bonus, alors que ce jeu les a tous récupérés et que la maniabilité apporte vraiment quelque chose.

    Mais à part ce bon remake, nous n’aurons pas grand-chose de plus à se mettre sous la dent. Oublions tous les autres jeux que j’ai cité, et penchons-nous sur le cas des Metroid Prime. Les rumeurs vont bon train sur ce point : les deux premiers épisodes sortis sur Gamecube pourraient sortir sur Wii. Ce ne sont que des indiscrétions de journaliste, bien sûr, mais c’est suffisant pour que je m’alarme à ce sujet.

    Je dis NON, tout mais pas ça. Ce serait voué à l’échec que de faire ça. Le premier Prime est sorti il y a 7 ans à peine, et quand on compare le dernier avec le premier, on se rend compte que la marche graphique est terriblement faible, pour ainsi dire inexistante. Ce ne sera donc pas une formidable refonte graphique que nous aurons.
    Alors quoi ? Des bonus comme dans RE4 ? Dommage, les bonus dans les épisodes Prime se comptent sur les doigts de la main d’un lépreux. Et c’est de toute façon insuffisant pour justifier le prix d’un jeu neuf.

    La grande innovation serait la maniabilité à la Wiimote. Mais rendez-vous compte : si on devait ressortir tous les FPS de la Gamecube (ils n’étaient pas très nombreux, mais bon…) sur Wii juste pour compenser un manque de créativité des développeurs, ce serait un peu la mort du jeu vidéo. Le serpent qui se mord la queue et n’arrive plus à trouver des idées intéressantes. Pour moi, faire un remake de jeux aussi bons que Metroid Prime 1 et 2 serait une terrible idée.

    Certains me diront que c’est tout bénéf, que les jeunes pourront découvrir les jeux qu’ils ont manqué il y a 7 ans. Oui, sauf qu’il faut ajouter à l’équation un problème directement avoué par les développeurs : la programmation sera longue. Reprogrammer les jeux pour la Wii sera long, très long si on en croit les auteurs eux-mêmes. Autant de temps et d’argent perdus pour une cause elle aussi perdue, alors que ces pertes auraient pu être bien plus utiles dans un projet neuf et novateur.

    En somme, il ne me reste qu’à croiser les doigts pour que cette idée de remake reste une idée. D’autant plus que la maniabilité Wii, tout en étant agréable et intuitive, ne transcende tout de même pas la maniabilité Gamecube, qui a fait des miracles dans les deux premiers épisodes.
    Aux développeurs, donc, si vous me lisez : n’écoutez pas les journalistes « professionnels » qui sont excités comme un chien devant un poteau par cette idée de remake. Servez aux fans de quoi nourrir leurs attentes, c’est-à-dire un vrai épisode.

    (Oui, avec cet édito, je brasse peut-être de l’air pour rien, je me suis peut-être engagé trop vite dans cette voix mais je préfère prévenir que guérir… Même si je préviendrai rien du tout à mon niveau…)

Bidoman

<<< Retour

Metroid: Samus Returns
Japon :
15 septembre 2017
Amérique :
15 septembre 2017
Europe :
15 septembre 2017



Les bugs vous ont beaucoup gênés ?

Oui, c'était affreux ! Moi qui voulait relire toutes les fanfics...

Boarf, j'avais essayé de cliquer sur une news mais ça m'interessait pas en fait. Donc non.

Des bugs ? Quels bugs ?

Ce qui me gène c'est la nullité du remake de Crash Bandicoot

Webmaster : Bidoman
Programmation : Akin / Bidoman - Design : Schlaq
Réalisation : la NDM-Team - © Planète Zebes - NintenDomaine 2003 ~ 2018