Forums de NintenDomaine - Forums de Planète Zebes

Edito du jeudi 21 octobre 2010

De la nécessité de la critique et de la différence entre fan et fanatique

    Un proverbe nous enseigne que si la critique est aisée, l'art l'est en revanche beaucoup moins. Qui sommes-nous, pauvres lecteurs, pour oser penser que les descriptions interminables de Balzac sont trop longues pour ce qu'elles retranscrivent ? Qui sommes-nous, visiteurs incultes, pour trouver des choses à redire aux tableaux de Gauguin ? Qui sommes-nous, honteux auditeurs impies, pour trouver sans intérêt le dernier album de Muse ? Devons-nous ainsi nous fier à notre intuition et à nos vraies émotions pour apprécier un livre, un tableau, un disque, ou bien devons-nous réfléchir par comparaison, en relativisant par rapport à la notoriété de l'auteur ?

    Face à tant de sollicitation, qui sommes-nous pour critiquer des œuvres que nous ne pourrions pas nous-mêmes reproduire ? Sommes-nous à notre place quand nous donnons notre avis ? La critique est-elle donc nécessaire ?

    Vous avez 4 heures.

    Détendez-vous, les copies ne seront pas ramassées. Voilà un sujet qui m'est venu subitement : voyant que le dernier paragraphe de mon test de Metroid Other M (ainsi que tout le test en lui-même, d'ailleurs) avait parfois été mal perçu, voire avait été considéré comme une attaque personnelle par certains fan(atique)s, j'ai eu envie d'élargir le sujet à travers cet édito.

    Ainsi donc, après que la plupart des sites Internet de jeux vidéo spécialisés ont encensé Other M, voilà que Planète Zebes le descend. Il ne sera pas question ici de discuter de l'intégrité des journalistes « professionnels » gavés aux petits fours et aux invitations gratuites dans les salons : sachez juste que même inconsciemment, on ne juge pas de la même façon un jeu à fort potentiel quand il est offert par l'éditeur (avec un mot doux ressemblant à « nous espérons que le jeu vous plaira et qu'il recevra une bonne note ») et quand on fait l'effort de l'acheter soi-même, parfois à prix élevé. N'allez pas me faire dire que certains journalistes ont perdu pied dans cette valse aux billets et qu'ils notent un jeu uniquement en fonction de ce qu'ils touchent en contrepartie. Ah mince, je l'ai dit, tant pis.

    Ai-je donc le droit, moi qui ne suit rien d'autre qu'une personne normale, même pas un journaliste diplômé, d'ouvrir ma gueule et de dire ce que je pense sur tel ou tel sujet ? Dans le cas d'un site web, les efforts et l'argent mis en jeu pour arriver à construire et à maintenir une telle structure (même si je n'ai fait que la moitié de ces actions) me font dire sans hésitation que oui.

    Outre cette possibilité de donner son avis, je pense qu'il est même nécessaire et vital de critiquer. La critique, au sens premier du terme, sert en quelque sorte à attribuer une valeur à quelqu'un ou à quelque chose. L'analyse critique est nécessaire à toute chose et ce pour plusieurs raisons, notamment pour se forger un avis personnel, pour démêler le vrai du faux et ainsi ne pas tomber dans des pièges ou de mauvaises interprétations, pour comparer les choses entre elles sur des bases objectives, etc. On ne rentrera pas dans les notions d'objectivité et de subjectivité, parce que tout ceci risque de faire très long. Sachez juste que l'objectivité est à mon sens un idéal difficile à atteindre : même inconsciemment, un jugement porte une part de subjectivité. L'essentiel n'est pas de lutter contre la subjectivité mais d'être conscient de son existence et d'en tirer profit.

    Si l'analyse critique est nécessaire, il ne faut pas perdre de vue qu'elle recouvre à la fois la mise en exergue des points positifs et des points négatifs. En outre, la critique permet de ne pas perdre pied face à des sentiments personnels trop exacerbés et à rester tant bien que mal dans une certaine objectivité. Ainsi, s'occuper d'un site Metroid n'impose pas une subjectivité féroce, bien au contraire. La place privilégiée que j'occupe (pour l'instant) en tant que webmaster est accompagnée, je pense, d'une responsabilité : celle d'éviter le fanatisme tout en restant fan.

    À mon sens, et sans source officielle aucune, je différencierai le fan du fanatique d'un point de vue de la raison : le fan parvient à garder une certaine liberté de pensée (comme Florent Pagny) vis-à-vis de sa passion et de ce qu'elle lui impose, tandis que le fanatique prendra tout argument lui étant opposé comme une atteinte personnelle, envers lui ou envers l'objet de sa vénération. Il y a un peu de péjoratif dans ce terme, c'est vrai, et chacun se rangera dans la catégorie qu'il souhaite. Comme pour tout, il y a des gens aveuglés par leurs sentiments qui n'arrivent plus à faire la part des choses et à avoir un recul sur ceux qu'ils voient.

    Ainsi donc, travailler sur un site Metroid ne signifie pas forcément encenser les yeux fermés tout produit Metroid ou toute personne ayant trait à la série. Le but premier de Planète Zebes, que beaucoup semblent oublier, est d'informer et de mettre à disposition des données pour tout un chacun. Ceci ne peut se faire qu'à travers l'analyse critique de ces données : imaginons une erreur dans un article officiel, par exemple, par rapport à ce qui est dit dans le jeu. Le devoir des gestionnaires du site est de mettre en exergue cette erreur, s'il s'agit bel et bien d'une erreur, malgré la provenance officielle de l'information. Remettre en cause chaque élément et sans cesse se poser les bonnes questions, c'est la base de l'analyse critique et donc un pas de plus vers une certaine vérité. Jamais Planète Zebes ne deviendra un site de fanatiques où tout détracteur de la série serait pendu haut et court et où tout article aurait pour unique but d'encenser la série et de la glorifier sans aucun esprit critique.

    Mais prenons l'exemple précis des tests, qui divisent sans cesse les foules. Tandis que certains sites publient des tests donnant l'impression que le journaliste n'a qu'à peine joué au jeu et n'a aucune connaissance de la série, d'autres tests font à l'inverse la part belle aux sentiments et à la subjectivité. Mais au final, qu'est-ce qu'un test ? Ce n'est que l'avis d'une personne X sur un sujet précis, avec nécessairement une part de subjectivité, et à un moment donné. Il ne reflète pas une réalité universelle mais bien un avis personnel. On peut donc débattre de la pertinence des arguments employés dans la démonstration de cet avis, mais en aucun cas on ne peut reprocher à quelqu'un d'avoir un avis erroné vis-à-vis de son propre jugement. Or, je me rends bien compte que c'est l'impression qu'a donné mon dernier paragraphe...

    Ce fameux dernier paragraphe du test, je vous invite à le relire attentivement. Je mets quiconque au défi d'y trouver une attaque directe envers les gens ayant apprécié (ou non) Metroid Other M. C'est pourtant ce qui m'a été reproché récemment, par des personnes ayant confondu l'usage de certains mots. Si vous relisez attentivement ce passage, vous verrez que j'invite, y compris et surtout (j'insiste), les personnes ayant apprécié le jeu à m'expliquer pourquoi ils l'apprécient, chose qui n'a pas été possible pour moi. Je poursuivrai par une pratique assez honteuse mais malheureusement indispensable dans ce cas : l'auto-citation : « Ne m'en voulez pas de ne pas apprécier ce jeu, de la même façon que je ne vous en veux pas de l'aimer si c'est le cas ! Sachez juste que je n'arrive pas à comprendre comment objectivement ce jeu peut recevoir des louanges. » Le choix des mots est important, vous l'aurez remarqué : ne confondez pas mon point de vue avec une généralisation objective et globale.

    Malheureusement, certaines personnes, ayant dépassé une quelconque frontière et n'étant à mes yeux plus que des fanatiques, ont accueilli cet article comme une véritable insulte envers eux et envers la série. D'où la nécessité de garder les idées claires pour espérer être entendu. Je considère qu'un fan, de quelque série, auteur, artiste que ce soit, doit être capable de faire la part des choses et d'avoir recours spontanément à la critique. Ne pas apprécier tel ou tel jeu de la série ne remet en cause ni l'intérêt que l'on porte aux autres épisodes, ni la qualité de la série, ni sa propre intégrité de fan. De fait, c'est à mon tour de me sentir insulté quand on me dit que je suis indigne d'être webmaster parce que je n'ai pas apprécié un jeu.

    Pour les fanatiques, qui ne vivent apparemment plus que pour cette « passion » (peut-on encore employer ce terme devant une telle radicalisation), il est inconcevable de se revendiquer fan tout en critiquant négativement, même faiblement, quelque élément que ce soit. Si encore le débat était possible... Mais devenir fanatique implique d'abandonner toute forme d'échange d'idée : le rejet en bloc des idées adverses est de rigueur, tout ce qui dit du mal de la série n'est pas recevable et les gens qui tiennent des propos négatifs concernant Metroid ne sont plus dignes d'être fans.

    Comme si, en quelque sorte, il y avait des gens dignes d'apprécier la série et d'autres indignes... Des élus, en somme. Un tel discours fait peur : y a-t-il encore un quelconque plaisir ou intérêt à trouver des gens avec qui parler lorsque le moindre élément négatif est aussitôt déformé à outrance pour tenter de prouver la supériorité de l'un des interlocuteurs ? Plus encore, c'est le fait de considérer le débat sur la série comme un point capital de notre propre existence qui est alarmant : ce n'est après tout qu'un échange entre personnes sur Internet et aimer ou non Metroid n'a aucune incidence dans la vraie vie. Je ne suis pas plus riche ou plus pauvre après avoir publié mon test, et cela aurait été la même chose si j'avais mis une note excellente au jeu. Cela n'a rien changé à ma vie et si cela a changé la vôtre, c'est qu'il y a un problème.

    J'espère donc avoir fait un peu de lumière sur tous ces problèmes : la critique est nécessaire, même si elle fait parfois mal. N'allez pas croire que j'ai pris plaisir à écrire ce test : j'aurais préféré mille fois jouer à un jeu qui me plaise et vous le faire partager. Parce que je suis un fan de Metroid, j'aime cette série. D'autres auraient nuancé leurs propos malgré leur déception : cela m'était impossible, je ne pouvais pas travestir mon vrai point de vue. D'autre part, n'oubliez pas : laisser chacun libre de son opinion sans jamais être persuadé de détenir une sorte de vérité est la base d'un débat sain et intelligent. Et sachez que je me suis posé la question de savoir si je devais mettre ce dernier paragraphe ou non. L'enlever maintenant serait un peu facile : j'accepte volontiers ma potentielle erreur et le laisse, en connaissance de cause, afin que chacun se fasse son avis. Mais je vous invite à le relire et à prendre en compte encore une fois que je n'exprime à aucun moment un quelconque mépris pour les gens ayant apprécié ce jeu.

Bidoman

<<< Retour

Metroid: Samus Returns
Japon :
15 septembre 2017
Amérique :
15 septembre 2017
Europe :
15 septembre 2017



Les bugs vous ont beaucoup gênés ?

Oui, c'était affreux ! Moi qui voulait relire toutes les fanfics...

Boarf, j'avais essayé de cliquer sur une news mais ça m'interessait pas en fait. Donc non.

Des bugs ? Quels bugs ?

Ce qui me gène c'est la nullité du remake de Crash Bandicoot

Webmaster : Bidoman
Programmation : Akin / Bidoman - Design : Schlaq
Réalisation : la NDM-Team - © Planète Zebes - NintenDomaine 2003 ~ 2018