Forums de NintenDomaine - Forums de Planète Zebes

PEUPLES

[ Index ]
[ Le Peuple Chozo | Les Pirates de l'Espace | Les Métroïdes | Les Virus X | Le Peuple Luminoth | Le Peuple Ing | Le Peuple Alimbic ]


LES VIRUS X

Forme de vie mystérieuse et récemment découverte, les virus X sont des organismes à la fois intrigants et dangereux. Et ils peuvent même se vanter de faire partie des rares créatures à avoir sérieusement menacer la vie de Samus. De nombreuses interrogations planent encore autour de ces êtres. Heureusement, vous trouverez dans les lignes qui suivent tout ce que l'on sait d'eux de nos jours.

Rédigé par Bidoman

   Qu'est-ce qu'un virus X ? Voilà une question simple mais qui est pourtant plus complexe qu'elle n'en a l'air. Pour faire simple, disons que c'est une petite chose d'aspect gélatineux qui flotte dans les airs. On l'appelle aussi le parasite X, et pour cause : il a la capacité de parasiter n'importe quel être vivant, afin de copier son code génétique. Après cela, le X prend l'apparence de son hôte, tandis que celui-ci meurt à petit feu. Ainsi, le parasite se transforme en éliminant l'original ( ça fait peur, hein ? ).

   Notre chasseuse de prime a eu la malchance de tester ce "mode de reproduction", puisqu'elle a été la proie d'un parasite X. Envoyée de nouveau sur la planète SR-388, afin d'escorter des chercheurs qui analysaient son écosystème, Samus se fait infecter par un virus X, sans savoir ce dont il était capable, puisqu'elle n'en avait jamais vu. Au premier abord, elle ne ressentit rien et pensa que cette bestiole ne lui voulait pas de mal. Elle repartit donc en direction de la station BSL, une station de recherche en orbite de SR-388, en compagnie d'une navette contenant les chercheurs qui allaient analyser leurs prélèvements. C'est à ce moment là que le X entra en action, ce qui fit perdre connaissance à Samus. Inconsciente, elle ne put diriger son vaisseau et celui-ci finit par s'écraser sur un astéroïde. Les chercheurs retrouvèrent tout de même la capsule de secours dans laquelle se trouvait Samus. La jeune dame fut transférée d'urgence à la Base de la Fédération galactique, et les scientifiques chargés de la sauver firent une découverte édifiante : les X étaient désormais des centaines dans le corps de Samus ! Comme des bactéries, ils se multiplient par division cellulaire, et à une vitesse folle, s'attaquant en priorité au système nerveux. Samus, entre la vie et la mort, ne pouvait pas sortir de sa combinaison et les médecins durent donc enlever manuellement les parties organiques infectées de l'armure. Cela n'eut pour seul effet que de blesser Samus un peu plus, sans affecter le développement des virus X. Après avoir mené quelques recherches brèves sur les X, les chercheurs décidèrent d'employer un sérum fabriqué à partir de cellules de la dernière larve Métroïde pour sauver la jeune dame. Après injection, la totalité des virus furent détruits dans le corps de Samus, et celle-ci était sauvée.    Ainsi, Samus possède désormais un ADN dont une moitié est humaine et l'autre moitié appartient à la dernière larve Métroïde. Grâce à cela, Samus peut absorber les virus X sans crainte, ce qui en fait donc le prédateur ultime des X.    Mais pendant que Samus revenait doucement à elle, une explosion se produisit sur la station BSL, là où on avait envoyé les parties infectées de l'armure pour effectuer des analyses. Sans savoir de quoi il retournait exactement, Samus emprunta un vaisseau à la Fédération et partit aussitôt en direction de BSL, pour éradiquer la menace que représentaient les X. Arrivée là-bas, elle put découvrir avec stupeur que les X avaient envahi la quasi-totalité de la station, en décimant le personnel par la même occasion. C'est alors le début d'une longue chasse pour éliminer définitivement ces satanés virus.

   Mais au fait, comment se fait-il, me demanderez-vous, que le sérum à base de cellules de Métroïde agisse ainsi ? Et bien, pour répondre à cette question, il faut remonter aux sources de cette histoire, bien avant l'arrivée de Samus sur SR-388, et bien avant la formation de la Fédération galactique.    Tout commence lorsque SR-388 était encore une colonie Chozo. Le peuple oiseau entame la terraformation de la planète afin d'y fonder une grande colonie pour vivre en paix. Seulement, un problème se pose : de mystérieux envahisseurs gélatineux menacent de coloniser les lieux à la place des Chozo. Ce sont les parasites X, originaires de cette planète. Ils se reproduisent si vite qu'il devient bientôt dangereux de se promener sur SR-388 pour les Chozo, sans risquer de tomber nez à nez avec des hordes de X. Les Chozo, étudiant l'écosystème de leur planète et la vie des X, découvrirent que ceux-ci n'avaient pas de prédateurs naturels, ils étaient au sommet de la chaîne alimentaire de SR-388. Heureusement, étant très avancés technologiquement, les Chozo décident de créer un prédateur pour les X : le Métroïde, dont le nom signifie en langue Chozo "prédateur ultime". Cependant, même si cela parait logique, il est impossible d'affirmer à 100% que la création des Métroïdes visait à anéantir la menace des X. Toujours est-il que le phénomène attendu se produisit : au bout de quelques temps, il restait si peu de X qu'ils étaient voués à disparaître rapidement.    Mais alors, comment se fait-il que Samus rencontre un X sur cette planète où ils avaient presque disparu ? La réponse est aussi simple que terrifiante : Samus est elle-même la responsable de tout ceci... Lorsqu'elle fut envoyée en mission la première fois sur la planète pour supprimer tous les Métroïdes, elle ne se doutait pas que ceci aurait de graves conséquences. En effet, privés de leurs seuls adversaires, les X ont ainsi pu se développer tranquillement, en colonisant pour de bon la totalité de la planète. Ils ne leur manquaient qu'un vaisseau spatial pour se répandre dans tout l'Univers. Et c'est Samus qui, malgré elle, leur fournit de quoi commencer leur conquête... Heureusement, une fois invulnérable à leurs assauts, elle se mit en chasse pour tous les exterminer, ce qui fut fait, non sans mal, d'ailleurs, puisqu'ils se reproduisent sans cesse. La seule solution était de détruire la station BSL qu'ils avaient envahi, ainsi que la planète où ils pullulaient. En projetant la station sur la planète et en partant juste avant l'impact, Samus mit un terme à la menace qu'ils représentaient : BSL percuta SR-388, ce qui produisit une violente explosion, qui réduit à néant à la fois la station et la planète.

   Cependant, bien que de nos jours les X ne constituent plus une menace, nous allons nous pencher plus en détail sur ces drôles d'organismes qui ont failli mettre en péril l'Univers tout entier.

   Comme on dit dans le jargon, on va jeter un oeil sous le capot !^^ Ces êtres ne sont pas vraiment impressionnants mais ils peuvent prendre des formes beaucoup plus agressives, voire très dangereuses.
   La forme de base est aussi la plus courante, puisqu'on en trouve partout dans la station. Il y en a des jaunes, des verts et des rouges, sans grande différence entre les trois espèces. Samus y est invulnérable, elle peut les absorber sans problème. Ils ne sont pas vraiment intelligents, puisqu'ils flottent dans les airs sans but précis, même dans une pièce où il n'y a aucune proie. Cependant, grâce à leur don de multiplication, ils peuvent prendre l'apparence de n'importe quelle créature qu'ils ont déjà infecté. Par exemple, si Samus détruit une créature, un X va s'en échapper. Si elle ne l'absorbe pas tout de suite, il se peut que le X se re-transforme, en une autre bestiole s'il le désire. A long terme, cette capacité est assez dérangeante.

   Le modèle supérieur est nettement moins attirant, puisqu'il s'agit de X de glace. Tout bleus, et plus gros que la moyenne, ils vivent dans les secteurs froids de la station, et sont dangereux pour Samus si elle n'est pas équipée de son costume Varia. En effet, suite à l'inoculation du sérum Métroïde, Samus a acquis les avantages mais aussi les faiblesses de la créature, notamment sa haute vulnérabilité au froid. Impossible de les absorber tant qu'elle ne possède pas le bon équipement. C'est assez dérangeant, surtout quand on sait que les X de glace prennent un malin plaisir à poursuivre sans relâche les proies sur lesquels ils ont l'avantage. A l'inverse, s'ils ressentent un quelconque danger, ils fuient comme des pleutres !

   Encore plus évolué, le noyau X. Alors là, on entre dans la cour des grands, puisqu'ils sont vraiment dangereux pour Samus. Protégés par une coque assez solide, les noyaux X foncent sans préavis sur leurs victimes, afin de les percuter et de les blesser avec les pointes qui recouvrent leur carapace. Si le rayon de Samus les touche, les noyaux libèrent des virus X de base, ce qui ressemble à une sorte de réflexe. Toutefois, les missiles dont est armée Samus sont suffisamment puissants pour faire sauter la coque protectrice des noyaux X.

   Il existe un second type de noyaux X, plus dur à éliminer encore. Ceux-là possèdent une coque invulnérable aux missiles. Leur seul point faible est en fait une sorte d'oeil qui s'ouvre à intervalles réguliers et dans lequel Samus doit tirer afin de blesser cet adversaire. Mais comme les X sont des fourbes, lorsque ces noyaux se font toucher, ils envoient automatiquement un rayon par le même orifice, afin de se débarrasser de son ennemi. Vraiment très lâche, cette technique.

   Et pour finir, le modèle de luxe, la Rolls des virus X, je vous présente le SA-X. Une réplique presque parfaite de... Samus ! Eh oui, il fallait s'y attendre. Les X l'ayant infectés ont copié son code génétique, afin de créer un double identique de Samus, à ceci près que le SA-X possède la totalité de l'arsenal de la chasseuse de prime. Une fois arrivé sur BSL par le biais des parties infectées du costume, il lui a été facile de s'échapper et de semer la terreur dans la station. Lorsqu'elle a la malchance de tomber sur cet adversaire, Samus est obligée de fuir, tant celui-ci est dangereux ( il l'accueille à coups de rayon de glace ! ). Elle ne parviendra à l'éliminer que peu de temps avant de changer l'orbite de la station, après que le SA-X ne se soit transformé en un drôle de monstre difforme, puis en noyau X très coriace. Cependant, elle ne détruira qu'un SA-X, puisque grâce à leur capacité de multiplication par division cellulaire, il y aura très vite sur la station plusieurs dizaines de SA-X... Une raison de plus pour filer sans demander son reste.

   Même si les chercheurs s'accordent à penser que ce sont des organismes primitifs, Samus découvrira le contraire à ces dépens. En effet, ils flairent en elle le code génétique des Métroïdes, et la pourchassent sans relâche, puisqu'elle est la dernière personne vraiment capable de les arrêter. La plupart des X sont particulièrement agressifs à son égard, afin d'essayer d'éliminer leur "prédateur ultime". Leur instinct de survie passe même après cette obsession de détruire Samus, puisqu'ils essayent à plusieurs reprises de faire sauter la station pour l'éliminer, ce qui aurait eu pour effet de les tuer eux aussi. Mais qu'importe, une seule chose les préoccupe : en finir une fois pour toutes avec Samus. Ou plutôt, avec les Métroïdes. Car la jeune dame sera témoin de deux événements qui ont permis de voir les X d'un autre oeil.
   Dans la station, il existe un lieu tenu secret, appelée la Zone Interdite ( rien à voir avec l'émission de M6 ). Cette zone abrite en réalité un élevage de Métroïdes, des bestioles créées à partir de la souche cellulaire de la dernière larve. Quand Samus arrive dans cette partie de la station, elle n'a pas le temps de tout découvrir qu'une explosion retentit plus bas : le SA-X est là, il détruit les larves de Métroïdes et provoque ainsi le largage du module, qui se désolidarise de la station et explose dans l'espace, juste après que Samus n'ait quitté les lieux.
   Le second événement est pour le moins assez marquant. Il s'est déroulé à la fin de la mission de Samus. Alors qu'elle vient de détruire le SA-X, le noyau X qu'il contenait s'enfuit. Sans prêter attention à cela, Samus change l'orbite de la station et s'enfuit. Mais arrivée au module d'atterrissage, son vaisseau a disparu... Dans la foulée, un Métroïde Oméga sort de nulle part et lui donne un violent coup de griffe, l'envoyant ainsi au tapis. Et là, coup de théâtre : revoilà le noyau X ! Le SA-X reprend forme pendant un court instant, assez longtemps cependant pour attaquer le Métroïde. Subissant de nombreuses attaques de son adversaire, le SA-X ne tarde pas à rendre définitivement l'âme, laissant derrière lui le pauvre noyau X, que Samus s'empresse d'absorber. Grâce à cela, elle retrouve l'intégralité de son arsenal, notamment son rayon de glace, sans qui elle n'aurait pas pu vaincre le Métroïde Oméga.
   Ces deux exemples montrent à quel point les X haïssent les Métroïdes. L'un des SA-X se suicide en détruisant les larves Métroïdes de la Zone Interdite, tandis qu'un autre attaque sans avoir la moindre chance un Métroïde Oméga. Toutefois, on ne saura jamais si ce comportement assez étrange est simplement un instinct de survie ultra-développé, ou une forme d'intelligence quelconque, qui force les X à se sacrifier pour le bien et la survie de son espèce.
   Ce qui est sûr en revanche, c'est qu'ils sont avides de pouvoir et de connaissance. En infectant tous les membres de la station, ils ont acquis une forme d'intelligence toute nouvelle pour eux, qui leur a permis de comprendre à la fois qu'il fallait éliminer Samus, mais aussi qu'ils avaient tout intérêt à partir de cette station de malheur afin de coloniser l'espace. Et c'est la Fédération galactique qui a failli leur donner cette chance... Etant très intrigués par les pouvoirs étonnants des X, les chercheurs et scientifiques de la Fédération voulaient que Samus les épargne afin de pouvoir les étudier. Samus dut donc changer l'orbite de la station avant que les vaisseaux de la Fédération n'arrivent, sans quoi un drame se produisait : dès l'arrivée des vaisseaux, les X s'y seraient introduits et auraient contaminé l'équipage, puis seraient partis dans tout l'Univers afin de se propager et de tout coloniser.

   Ces étranges créatures sont donc à la fois passionnantes et très dangereuses. Samus, en les éliminant une bonne fois pour toutes, a ainsi évité de justesse la fin de la civilisation galactique. Cependant, en raison de leur grande résistance, il n'est pas impossible qu'un jour, on retrouve ces virus quelque part dans l'Univers...

Bidoman

Metroid: Samus Returns
Japon :
15 septembre 2017
Amérique :
15 septembre 2017
Europe :
15 septembre 2017



Les bugs vous ont beaucoup gênés ?

Oui, c'était affreux ! Moi qui voulait relire toutes les fanfics...

Boarf, j'avais essayé de cliquer sur une news mais ça m'interessait pas en fait. Donc non.

Des bugs ? Quels bugs ?

Ce qui me gène c'est la nullité du remake de Crash Bandicoot

Webmaster : Bidoman
Programmation : Akin / Bidoman - Design : Schlaq
Réalisation : la NDM-Team - © Planète Zebes - NintenDomaine 2003 ~ 2018