Forums de NintenDomaine - Forums de Planète Zebes

PEUPLES

[ Index ]
[ Le Peuple Chozo | Les Pirates de l'Espace | Les Métroïdes | Les Virus X | Le Peuple Luminoth | Le Peuple Ing | Le Peuple Alimbic ]


LE METROÏDE

Le Métroïde est une espèce parasite très récemment découverte par des scientifiques sur la planète SR388. Malheureusement, ce sont les pirates de l'espace qui se sont chargé de les élever afin de conquérir la galaxie. Voyons un peu ce que c'est que cette bébête là.

Rédigé par Akin
Avec de petits ajouts par Bidoman

    Le Métroïde est une forme de vie parasite qui absorbe l'énergie de ses proies pour survivre et pour grandir. Mais ce n'est pas tout, les Métroïdes sont aussi gourmands d'énergie électrique et sont, dans la chaîne alimentaire, le maillon supérieur d'un virus très récemment découvert sur SR388, le Virus X.

    Généralement, pour tuer un Métroïde, il est plus facile de le congeler et de le faire exploser ensuite. Il est très risqué, voir déconseillé de tenter de l'abattre avec un rayon électrique, puisque ça ne ferait que le rendre plus gros, plus fort et plus rapide, mais également plus gourmand.

    Originaire de la planète SR388, on sait qu'ils ont été créé de toute pièce par les Chozo. Il semble justement que c'est pour se défaire de ce virus X sur SR388 que les Chozo créèrent le Métroïde, qui signifie en langue chozo "le prédateur ultime".
    Cependant, si un groupe de scientifiques a été le premier à en découvrir l'existence, ce sont les pirates de l'espace qui se sont chargés de tenter de les apprivoiser, sans grand succès, et d'en faire une arme de guerre pour dominer la galaxie. Il paraît que c'est Mother Brain en personne qui parvenait à les contrôler grâce à ses ondes cérébrales.

    L'espèce est maintenant éradiquée grâce aux efforts de Samus Aran qui a eu le courage de se rende dans les profondeurs mêmes de SR388 pour éliminer le fléau à la source. Elle a cependant réussi à rapporter un survivant, l'a confié aux scientifiques qui ont découvert que ce parasite possédait des caractéristiques énergétiques tellement incroyables que bien utilisées, elles pourraient couvrir les besoins énergétiques de la Fédération Galactique.
    Enfin, l'espèce est éradiquée... Rien n'est moins sûr. Depuis la découverte à bord de la station BSL d'une culture clandestine de larves Métroïdes, personne ne peut plus affirmer qu'il ne reste pas une dernière bestiole quelque part dans l'Univers.

    Seulement, en vieillissant, les Métroïdes évoluent :

    Le stade le plus fréquent est aussi le plus connu. Le Métroïde a alors la forme d'une petite capsule translucide armée de griffes pour mieux saisir sa proie.

    A ce stade de son évolution, le Metroïde est déjà dangereux. Il flotte dans les airs et peut prendre des proportions démesurées s'il parvient à recueillir beaucoup d'énergie biologique ou électrique.

    Le Métroïde Alpha est théoriquement la première étape de l'évolution de ce parasite. On en a vu très peu en vrai. Il peut toujours flotter, mais va beaucoup moins vite. Il absorbe cependant beaucoup plus d'énergie et peut s'avérer encore plus meurtrier que dans sa première forme.

    Le Métroïde Gamma peut non seulement flotter mais aussi se déplacer sur terre grâce à ses pattes articulées.

Sa forme agressive ne cache en rien sa cruauté et sa soif d'énergie.

Cependant, très peu de personnes en ont vu. Il y en a d'ailleurs eu très peu, fort heureusement !

    Le Métroïde Zeta ne flotte plus, il ne fait que marcher. Il est bipède et a deux bras. Ses pieds comme ses mains sont dotés de griffes très tranchantes qui lui permettent de blesser grièvement sa proie pour la faire tomber et lui pomper son énergie.

    Si l'embryon du Métroïde demeure assez curieux, celui-là a pris une allure très effrayante. Les rares personnes à l'avoir vu se sont soit barrés en courant, soit fait manger avant d'avoir vraiment compris ce qui leur arrivait.

    Le Métroïde Oméga fait parti des créatures les plus terrifiantes qui existent. Il a perdu son allure bipède pour prendre une forme qui rappelle celle de dinosaures comme le Velociraptor, c'est à dire en appui sur deux longues jambes puissantes et légèrement courbe vers l'avant pour mieux fendre l'air. Ca permet au Métroïde oméga d'atteindre des vitesses de course très impressionnantes qu'un humain ne peut pas atteindre.

    A ce stade, le Métroïde découvre un instinct de propriété et de protection. Il sait parfaitement où il a élu domicile et parvient à reconnaître ceux qui font parti de son espèce. Il les protège, donc.

    Fort heureusement, le processus pour en arriver là est très long et rares sont les Métroïdes qui ont évolué jusque là.

    Et maintenant, la forme la plus évoluée du Métroïde qu'on a pu connaître jusqu'à présent, c'est le stade Reine Métroïde. Il s'agirait en fait d'une erreur génétique assez importante, et assez conséquente, comme vous allez le voir. Cette Reine est devenue quadrupède très grosse et très lourde. Elle se déplace très peu car ça lui demande beaucoup d'énergie, mais parvient malgré tout à courir très vite. Elle n'est cependant pas très agile.

    Pour remédier à son éternelle paresse, la Reine Métroïde peut allonger son cou, qui peut atteindre une longueur de dix mètres, ce qui lui permet de mordre son adversaire.

    La Reine Métroïde ne réclame cependant plus autant d'énergie que dans sa jeunesse. Sa principale fonction dans son espèce est de pondre des oeufs et de protéger ses enfants en tuant tout être qui oserait s'approcher.

    Il n'y a eu jusqu'à maintenant qu'un seul Métroïde à avoir atteint ce stade, et Samus Aran s'est chargé de l'éliminer. Cependant, on ignore complètement s'il s'agit d'un stade de l'évolution du Métroïde, si des créatures plus grosses et plus cruelles existent ou ont existé, ou si une nouvelle créature de la sorte pourrait un jour exister.

    Plus terrifiant encore, le Métroïde Prime. Cette fois, on s'éloigne totalement de la forme globale du métroïde pour arriver à quelque chose qui fait vaguement penser à une araignée. Ce n'est pas vraiment un stade de l'évolution du métroïde, puisque le métroïde prime est le résultat d'une très longue et très abondante exposition au fluide radioactif Phazon qui s'est créé lors de la collision entre la planète Tallon IV et un astéroïde. De ce fait, on suppose qu'il est impossible de retrouver cette sale bestiole autre part que dans le cratère d'impact de Tallon IV... sauf dans des zones très riches en Phazon, comme Phaaze par exemple...

    Le métroïde prime est très gros et très lourd, mais se déplace très vite grâce à ses pattes articulées. Sa carapace est également très résistante mais possède une faille qui, bien exploitée, peut permettre d'affaiblir le monstre, à condition bien sûr d'avoir l'arsenal nécessaire sur soi.

    Dans l'ensemble, ce métroïde prime est bête et méchant. Il tue pour tuer. Il n'a même pas besoin de se nourrir, puisque le Phazon est sa principale source d'énergie. Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, le métroïde prime n'est pas du tout agressif envers les autres formes de métroïdes. Chacun espère bien entendu que jamais plus on aura affaire à une mutation génétique aussi terrifiante.

    Avec l'apparition du Phazon dans l'Univers, les Métroïdes, qui subissent toujours les expériences des Pirates, se sont vus affligés de nouvelles évolutions pour le moins étranges et inédites.
    Citons par exemple les Métroïdes Chasseurs, rencontrés sur Tallon IV, et qui ont la possibilité de drainer l'énergie de leur proie à distance, à l'aide de petits tentacules... Et le pire reste à venir, avec les Fissio-Métroïdes ! Cette espèce perd la vulnérabilité à la glace que présentent ses cousines... Qui plus est, lorsque la créature subit des dommages et est sur le point de mourir, elle ne tombe pas à terre mais se divise ! Et chaque nouveau Métroïde formé devient uniquement vulnérable à un type d'arme précis ! Un cauchemar...

    Tallon IV n'étant pas la seule planète à avoir subi le cataclysme qu'est le Phazon, on retrouve des évolutions de Métroïdes bizarres un peu partout. Sur Ether, par exemple, le Métroïde de Tallon sera de couleur rouge et non plus verte ^^ Mais vous n'êtes pas sans savoir que cette planète a été scindée en deux dimensions. Hé bien, de ce fait, il existe un Métroïde dit Métroïde Sombre, car possédé par un hôte Ing (le peuple vivant dans la dimension sombre d'Ether). Une créature vulnérable à la lumière en général et réellement dangereuse.
    Samus découvrit aussi sur Ether que les Pirates transportaient des sortes de "mini-Métroïdes" dans des couveuses, lesquels pouvaient grossir en quelques secondes et devenir adultes s'ils étaient exposés à du Phazon concentré ! Une armée lyophilisée, en quelque sorte ^^

    Le pire restait à venir, quand Samus Sombre décida d'attaquer la galaxie à l'aide de Léviathans, des créatures chargés de Phazon et corrompant tout sur leur passage... Les Métroïdes n'y échappèrent pas et furent même trainés jusque sur Phaaze, planète-mère du Phazon. Les Métroïdes devinrent donc des Métroïdes Phazon. D'un teint bleu translucide, ils possèdent l'étonnante faculté de manipuler l'espace-temps et ainsi de pouvoir disparaître quelques instants aux yeux de l'adversaire. Ils peuvent également, à l'occasion, lancer des chocs électriques sur l'ennemi...
    Dernière bizarrerie : le Miniroïde. Un Métroïde inoffensif, tout petit et sans défense, voué à devenir grand. Un stade que l'on avait déjà aperçu sur Ether, dans les couveuses pirates, mais qui a changé de nom ^^

    Comme on le voit les évolutions de l'espèce sont nombreuses, encore plus à cause de cette saleté de Phazon. Nul doute que d'autres seront découvertes dans les années à venir... Le Métroïde reste donc une menace pour la galaxie et la Fédération.

Akin

<<< Retour

Metroid: Samus Returns
Japon :
15 septembre 2017
Amérique :
15 septembre 2017
Europe :
15 septembre 2017



Les bugs vous ont beaucoup gênés ?

Oui, c'était affreux ! Moi qui voulait relire toutes les fanfics...

Boarf, j'avais essayé de cliquer sur une news mais ça m'interessait pas en fait. Donc non.

Des bugs ? Quels bugs ?

Ce qui me gène c'est la nullité du remake de Crash Bandicoot

Webmaster : Bidoman
Programmation : Akin / Bidoman - Design : Schlaq
Réalisation : la NDM-Team - © Planète Zebes - NintenDomaine 2003 ~ 2018