Forums de NintenDomaine - Forums de Planète Zebes

PEUPLES

[ Index ]
[ Le Peuple Chozo | Les Pirates de l'Espace | Les Métroïdes | Les Virus X | Le Peuple Luminoth | Le Peuple Ing | Le Peuple Alimbic ]


LE PEUPLE ALIMBIC

Parmi les races les plus puissantes et les plus avancées qui existent ou ont existé dans l’Univers, on trouve les Alimbics. Comme toutes les races disparues, il reste un bon lot de mystère au sujet des Alimbics. Mais cette page regroupe tout ce que l’on sait d’eux à l’heure actuelle !

Rédigé par Bidoman

    On sait surtout une chose sur le peuple Alimbic : cette race a disparu… Oui, c’est vrai, on ne va pas aller bien loin si on commence par là ^^ Alors, remontons donc le cours de l’histoire, pour en savoir plus.

    Les Alimbics sont une race singulière, et leur physique l’est également. Les Alimbics sont plutôt grands, très longilignes. Leur tête allongée et pointue flotte au-dessus de leurs épaules, et ne porte qu’un seul grand œil central. Leurs bras se terminent par des mains possédant un seul doigt ! Oui, l’évolution peut parfois prendre des tournures assez exceptionnelles… A défaut de pouvoir vous présenter une photo, vous vous contenterez d’une description…
    Mais ce n’est pas tout ! Les Alimbics sont pourvus d’un exosquelette très résistant, ce qui leur confère de grandes facultés d’adaptation. Et pour couronner le tout, ils sont experts en télépathie, en télékinésie et toutes ces sciences explorant les coins et les recoins de l’esprit.


Merci à tapetonpseudo pour l'image.

    Voilà le tableau. Les premières sociétés alimbiques n’étaient sans doute pas dotées de tous ces avantages. Et ce fut un problème, surtout quand il s’agit de trouver un endroit où vivre. Les premiers Alimbics vinrent poser leurs bagages dans la galaxie Tétra, une galaxie reculée. Pour tout vous dire, la Fédération Galactique ne l’a même pas sous son contrôle ! Bref, cette galaxie accueillit donc les premières sociétés tribales alimbiques. Tout se passait comme sur des roulettes, jusqu’à ce que…
    Jusqu’à ce que d’autres peuples arrivent avec leurs grands tentacules pour s’approprier cette galaxie, parce que mince, une bonne guerre intersidérale, ça fait du bien, surtout quand il y a une galaxie à la clé. Les Alimbics, pris de court et en retard technologiquement, essuyèrent de lourdes pertes, mais parvinrent tout de même à sauver les meubles : la galaxie leur appartenait toujours, et les extraterrestres repartirent (du moins, ceux qui le pouvaient encore…) vers d’autres conquêtes.

    Suite à cette première attaque, les Alimbics jurèrent de ne plus jamais se laisser marcher dessus comme cela. Cette galaxie était leur domaine, et personne ne viendrait plus jamais leur chercher des noises. C’est à partir de ce moment que le peuple Alimbic connut un formidable essor, tant sur le plan technologique que sur le plan physiologique. En effet, en plus de développer des armes de destruction massive (tiens, ça me rappelle quelqu’un…) pour assurer leur survie, ils purent également développer leurs aptitudes corporelles et mentales (d’où l’exosquelette et les pouvoirs kinésiques dont je parlais plus haut). Les Alimbics étaient ainsi devenus le peuple le plus puissant de cette galaxie Tétra, et ils régnaient d’une main ferme mais juste sur toutes les autres races qui habitaient là. Ils connurent ainsi une grande période de paix interne et externe, ainsi qu’une grande prospérité. C’était l’âge d’or, en quelque sorte !

    Mais tout a une fin, et quand un âge d’or se finit, la chute est très brutale. La fin des Alimbics arriva du ciel, sans que l’on sache vraiment pourquoi et comment. Cette fin fut incarnée par un monstre assoiffé de destruction et de mort, que les Alimbics appelèrent Gorea… Terrifiant, non ?
    Gorea est donc arrivée comme une fleur (empoisonnée) dans la galaxie Tétra. Elle la traversa petit à petit, en réduisant à néant toutes les tribus et civilisations qui se trouvaient sur son passage, y compris les Alimbics. Elle vidait les corps de toute vie, sans pour autant attenter à leur intégrité physique. En gros, après que Gorea ait attaqué, sa proie était comme une coquille vide, et la créature, se nourrissant de l’énergie vitale volée, n’en était que plus forte. Un truc à vous faire dresser les cheveux sur la tête !
    Les Alimbics, en tant que régisseurs de cette galaxie, se devaient de défendre leurs territoires contre ce mal. Mais ce ne fut pas chose facile, et on peut même dire que ce fut impossible, tant les pouvoirs de Gorea étaient à la fois imprévisibles et destructeurs. Pouvant passer d’un état gazeux à un état solide à sa guise, Gorea décimait facilement les soldats qui lui étaient opposés. Si on ajoute à cela une extraordinaire capacité d’attaque, et la possibilité d’utiliser toutes sortes d’armes volées à ses ennemis, on obtient un monstre terrible et invincible. Tellement invincible que les Alimbics ont surnommé Gorea « le Cancer » : comme un cancer, Gorea rongeait inéluctablement toute vie sur son passage, ne laissant que des ruines derrière elle. De nombreuses espèces disparurent au cours de cette guerre sanglante, et les Alimbics étaient eux aussi en très mauvaise position.

    Pourtant, le peuple Alimbic réussit à trouver quelques solutions pour contrecarrer la progression diabolique de Gorea. Tout d’abord, une arme absolument surpuissance, appelée le Canon Oméga, ou bien encore « abomination » par les sages Alimbics… Tout simplement parce que cette arme était tout aussi dangereuse pour la cible que pour l’utilisateur, lequel risquait à chaque fois d’y laisser sa vie. Cette solution fut donc vite écartée : inutile de risquer la vie d’autres Alimbics, surtout que cette arme était peut-être sans effet sur le monstre.
    Les Alimbics firent alors plutôt appel à leur formidable intellect pour venir à bout de Gorea. Huit sages se réunirent pour former l’Ordre Alimbic. Puisqu’ils ne pouvaient pas détruire cette satanée Gorea, ils pouvaient peut-être au moins l’enfermer pour l’éternité… L’Ordre Alimbic créa donc le Sceau Sphérique : une sorte de barrière à la fois physique et psychique qui devait contenir Gorea. Et contre toute attente, cette stratégie fonctionna : Gorea fut stoppée dans sa quête de destruction par le Sceau. Mais ce n’était pas suffisant, il fallait plus que cela. Les Alimbics décidèrent donc d’enfermer Gorea dans un lieu quasi-inaccessible : l’Oubliette. Cette immense prison spatiale accueillit donc Gorea, toujours retenue par le Sceau Sphérique. Et comme il vaut mieux prévenir que guérir, les Alimbics ne lésinèrent pas sur les moyens, puisqu’ils ouvrirent une faille dimensionnelle (grâce à un canon surpuissant, le Canon Alimbic) vers une dimension qu’ils appelèrent « le Vide Infini », où ils expédièrent l’Oubliette et tout ce qu’elle contenait. Gorea était donc bien en sûreté dans sa prison, très loin des Alimbics. En plus de cela, les Alimbics firent en sorte que le Canon Alimbic ne puisse plus être utilisé. Il fonctionnait en effet avec huit Octoliths, de gros joyaux renfermant chacun à la fois l’essence vitale d’un des huit sages de l’Ordre, mais aussi des coordonnées concernant la position de l’Oubliette. Eh bien, ces huit Octoliths furent dispersés sur plusieurs planètes, dans un système solaire bien précis, le Cluster Alimbic. Voilà, si avec tout ça, Gorea parvient à revenir, c’est que les Alimbics sont vraiment maudits !

    Malheureusement, les Alimbics ne purent pas échapper à leur destin tragique. D’abord parce qu’ils avaient essuyé de trop lourdes pertes, mais également parce que le Sceau Sphérique, pour être totalement efficace et hermétique, nécessitait une énorme énergie mentale. Les survivants Alimbics décidèrent donc d’employer un procédé très spécial, connu sous le nom de Transfert Essentiel. Ainsi, les Alimbics se changèrent en énergie télépathique pure, quittant pour toujours leur forme vivante, et employant cette énergie pour maîtriser la fureur du monstre aussi longtemps que possible… Ils parvinrent ainsi à contenir Gorea, afin que celle-ci ne devienne pas un danger pour l’Univers entier. On peut donc dire que les Alimbics n’ont pas vraiment disparu, mais qu’ils existent encore, sous une forme imperceptible, quelque part…

    Et voilà comment les Alimbics se sont éteints, se sacrifiant pour la survie de l’Univers. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais apparemment, certains en ont décidé autrement…

    En effet, un beau jour, sans raison apparente, un message télépathique traversa l’Univers entier pour atteindre les esprits de quelques élus, des êtres dotés de capacités hors du commun. Ce message mystérieux se résumait ainsi : « le secret de la puissance suprême réside dans le Cluster Alimbic ». L’attrait d’un pouvoir suprême était trop fort, il fallait y aller. Et des êtres, principalement des chasseurs de prime, commencèrent à converger vers le Cluster Alimbic.
    Evidemment, quand on parle d’être supérieur, on pense de suite à notre chère Samus. En effet, elle aussi reçut le message. Elle fut intriguée, mais sans plus. Seulement, la Fédération Galactique se rendit vite compte que de nombreux chasseurs se dirigeaient mystérieusement vers un endroit qu’elle ne contrôlait même pas ! Et ce pouvoir dont parlait le message, cela pouvait être dangereux pour le devenir de la FG… Et Samus fut donc chargée d’aller enquêter sur place, afin de résoudre ce nouveau mystère : identifier ce pouvoir, et le maîtriser avant tout le monde. En dernier recours, le détruite s’il n’était pas maîtrisable. Samus s’envola donc vers ce Cluster qu’elle ne connaissait pas, sans savoir ce que voulaient les autres chasseurs et sans savoir ce qu’elle trouverait au bout de la piste…

    Vous l’aurez compris, ce pouvoir, il s’agit du Canon Oméga, l’arme de destruction massive presque incontrôlable créée par les Alimbics. C’est pourquoi on peut se demander si ce message n’avait pas un tout autre sens… En effet, quel intérêt auraient eu les Alimbics à envoyer ce message, s’il s’agissait juste d’organiser une grande compétition, pour voir qui était le plus fort ? Aucun ! Les Alimbics, avant tout, souhaitaient voir l’Univers débarrassé pour de bon de Gorea. C’est pourquoi on pense aujourd’hui que ce message avait en fait pour but de rassembler un maximum de personnes très puissantes dans le Cluster, afin que ceux-ci trouvent Gorea et la détruisent. Et bien évidemment, c’était plus vendeur de parler d’un pouvoir absolu que de dire « faîtes attention : un monstre horrible va sans doute vouloir vous tuer » !

    Ce que l'on retiendra surtout des Alimbics, ce sont leurs formidables capacités d’adaptation. Dotés de facultés mentales hors du commun, ils purent résister à plusieurs assauts ennemis, puis développer très rapidement un arsenal à faire pâlir l’armée américaine, pour finalement se sacrifier après avoir été attaqués par un mal qu’ils n’avaient même pas envisagé ! Car s’ils étaient protégés contre les autres races susceptibles de les attaquer, ils étaient en revanche sans défense face à Gorea et ses pouvoirs hors normes… C’est ce qui les a perdu. Reste quand même que le peuple Alimbic était l’un des peuples les plus développés que l’Univers ait accueilli, et c’est également l’un des plus mystérieux et des plus fascinants…

Bidoman

<<< Retour

Metroid: Samus Returns
Japon :
15 septembre 2017
Amérique :
15 septembre 2017
Europe :
15 septembre 2017



Les bugs vous ont beaucoup gênés ?

Oui, c'était affreux ! Moi qui voulait relire toutes les fanfics...

Boarf, j'avais essayé de cliquer sur une news mais ça m'interessait pas en fait. Donc non.

Des bugs ? Quels bugs ?

Ce qui me gène c'est la nullité du remake de Crash Bandicoot

Webmaster : Bidoman
Programmation : Akin / Bidoman - Design : Schlaq
Réalisation : la NDM-Team - © Planète Zebes - NintenDomaine 2003 ~ 2018