Forums de NintenDomaine - Forums de Planète Zebes

LIEUX

[ Index ]
[ Planète Zebes | Planète SR388 | Planète Tallon IV | Planète Ether | Station BSL | Station de Ceres | Frégate des pirates | Vaisseau-mère des Pirates | Cluster Alimbic | Colonie K-2L | Norion | Bryyo | Elysia | Planète des Pirates | V.F.G. Valhalla | V.F.G. Olympus | Phaaze ]


PLANÈTE SR388

Parmi les planètes les plus dangereuses visitées par Samus, SR388 se classe en tête de la liste. C’est en effet ici que, selon toute vraisemblance, furent créés les Métroïdes, et c’est également ici que se développèrent les virus X, qui ont failli causer la perte de l’humanité toute entière. Samus y fit plusieurs visites, qui furent à chaque fois des aventures inoubliables par leur dangerosité.

Rédigé par Bidoman

L’histoire

    On ne sait pas avec précision où se situe cette planète. Elle n’appartient pas au même système solaire que Zebes ou Tallon IV, ni même au système de Dasha comprenant la célèbre planète Ether. Non, SR388 est quelque part, dans le territoire de la Fédération Galactique, mais c’est tout ce que l’on sait… Ce monde n’est pas très accueillant : une surface aride et balayée par les vents a forcé les divers habitants venus y vivre à s’installer en profondeur, creusant des centaines de kilomètres de galeries secrètes dans le sol. Ainsi, SR388 ressemble plus à un gruyère qu’autre chose, et, lors des missions que Samus mena là-bas, notre héroïne passa la plupart de son temps au sous-sol !

    Cette planète a une histoire très mouvementée, et elle a accueilli en son sein des races diverses et variées, pacifiques ou dangereuses. On peut citer par exemple le Cornaud, une espèce de petit crapaud pas bien méchant, ou encore l’Arachnus, un monstre pouvant se rouler en boule pour attaquer. Mais il faut aussi compter les espèces ayant colonisé la planète. Les premiers à l’avoir fait furent les Chozo, le fameux peuple oiseau aujourd’hui disparu. Ce sont eux qui ont d’ailleurs emménagés la plupart des infrastructures de la planète. Ils consolidèrent certaines galeries naturelles par des constructions en pierre, et défendirent leurs lieux sacrés par des mécanismes prévus pour résister aux assauts du temps. Leur petite vie était en route sur la planète, aucun problème majeur ne venait semer la zizanie dans tout cela.

    Mais bien vite, les Chozo se rendirent compte que la faune locale était particulièrement agressive. Une espèce en particulier menaçait l’existence du peuple oiseau : les virus X (appelés ainsi par la suite par la Fédération). Ces corps gélatineux sans prétention avaient pourtant la faculté d’infecter n’importe quel être vivant, pour copier son code génétique et ensuite détruire l’original… Les X se reproduisant par division cellulaire, ils devirent vite un fléau dangereux pour les Chozo.

    Le peuple oiseau se devait de réagir au plus vite pour garantir sa survie. Ils ne pouvaient pas éliminer les X à l’aide d’armes, et ces sales bêtes n’avaient aucun ennemi naturel. Ils décidèrent donc de leur en fabriquer un ! Après quelques recherches et essais ratés, les Chozo créèrent… le Métroïde ! Ce mot signifie "prédateur ultime" en langue Chozo, ce qui correspond parfaitement à l’animal. On ne s‘attarde pas plus longtemps sur la bestiole, vous devez la connaître par cœur. Les Métroïdes furent lâchés dans la nature, et ce qui devait logiquement arriver arriva : les X furent quasiment éradiqués de la surface de SR388. La vie des Chozo pouvaient donc reprendre, tout en limitant bien sûr l’influence des Métroïdes et leur reproduction, afin que ceux-ci ne deviennent pas à leur tour une menace.

    Attention : tout ceci paraît logique, mais personne n’a encore la preuve que les Métroïdes furent créés uniquement dans ce but. Peut-être les Chozo les ont-ils créés pour autre chose, puis, la suite, les Métroïdes se sont révélés être des prédateurs des X ! On ne peut rien affirmer actuellement, mais la théorie la plus répandue est celle que j’ai énoncé au-dessus ^^

    On sait depuis que d’autres espèces de Métroïdes apparurent ailleurs dans l’univers. Importation depuis SR388 ou création locale d’autres peuplades Chozo ? Personne ne le sait, mais ce qui est sûr, c’est que SR388 était bien le berceau des Métroïdes (ce n’était pas Zebes, comme le veut le slogan du site >_<).

    Reprenons donc le court de l’histoire. Un beau jour, plus de Chozo sur SR388. Les causes de leur disparition sont inconnues, seuls restent des vestiges et des mécanismes défensifs encore en action sur la planète. Que se passe-t-il, alors ? Les Métroïdes n’ont plus aucun frein qui pourrait gêner leur expansion. Leur nombre commence donc à augmenter, sans que ce soit pour autant une réelle menace pour l’écosystème.

    Et voilà que l’histoire de Samus va être mêlée à celle de cette planète hostile. Année 2000 du calendrier du cosmos : une nouvelle espèce est découverte sur SR388 par la Fédération Galactique : ce sont les Métroïdes, inconnus jusque là du reste de l’Univers… Fascinés par leurs capacités d’absorption d’énergie, les scientifiques de la Fédération sont dépêchés sur place pour ramener des échantillons. Mais en revenant de leur mission, un nouvel acteur entre en scène : ce sont les Pirates de l’espace, groupe terroriste nouvellement formé et qui semblent également très intéressés par les capacités étonnantes de l’animal. Le convoi de la FG est intercepté, les Métroïdes sont volés et emmenés sur la planète Zebes. On connaît l’histoire : Samus, la chasseuse de primes que nous connaissons bien, se rend sur place, éclate tout sur son passage et empêche les Pirates de se servir des Métroïdes.

    Un rebondissement imprévu se produit alors ! Sur SR388, les Métroïdes sont de plus en plus nombreux, ce qui rend la planète encore plus dangereuse qu’elle ne l’était déjà. Pire encore : les Pirates de l’espace pourraient s’y rendre et se servir des Métroïdes pour mettre à genoux la FG. Les projets scientifiques sont abandonnés et Samus est de nouveau envoyé en mission, sur SR-388, cette fois, avec un objectif simple : liquider toute menace de la part des Métroïdes...

    Samus s’exécute et se rend sur place, puis élimine méthodiquement chaque Métroïde, en finissant par la Reine Métroïde, un monstre gigantesque et extrêmement dangereux, pondant des œufs et augmentant toujours plus le nombre de Métroïdes sur la planète. On pourrait alors croire Samus sans aucune pitié, car éliminer de sang-froid des créatures n’ayant rien demandé à personne, cela ne laisse pas indifférent… Pourtant, Samus prouve qu’elle a un cœur, en épargnant une larve Métroïde tout juste éclose, après sa victoire sur la Reine. Il s’agit donc là du dernier Métroïde de SR388, Métroïde qui sera alors confié à des scientifiques sur la station orbitale de recherches Cérès. Pour ce qui se passe ensuite, c’est une autre histoire !

    On pourrait alors croire que Samus ne remettra jamais les pieds sur cette planète, ce qui est faux ! Une drôle de réaction en chaîne se produisit après l’élimination des Métroïdes de SR388. Un vieil habitué refit son apparition : le virus X ! Privé de prédateur, et les Chozo n’étant plus là pour lui trouver un nouvel adversaire, les X colonisèrent la totalité de la planète. Les animaux, les plantes furent copiés un à un et détruits ensuite, de telle sorte que tout ce qui vivait encore sur SR388 après cela ne fût que des X.

    La situation critique était pourtant inconnue de la FG et de Samus. C’est pourquoi la FG envoya un jour une équipe de recherche sur la planète, afin de faire des prélèvements. Samus fut chargée d’escorter le convoi, car on savait la planète dangereuse… Et une fois sur place, c’est le drame : Samus tue une créature quelconque, un X s’en échappe et l’infecte…

    La suite est tragique : Samus repart sans se soucier qu’une catastrophe se prépare. En plein vol, elle perd connaissance et son vaisseau s’écrase sur une ceinture d’astéroïdes… La capsule de secours est récupérée, mais Samus est dans un état grave, à cause des parasites X, de plus en plus nombreux dans son corps et causant de graves lésions. Transférée dans un laboratoire de la FG, toujours inconsciente, les médecins sont contraints de retirer des parties organiques infectées de son costume, ce qui causera des séquelles à la jeune dame. Mais les X n’étaient pas vaincus pour autant : continuant de se multiplier dans le corps de Samus, il était évident que plus le temps passait, moins les chances de survie de Samus étaient grandes…

    Au dernier moment, un remède fut trouvé. Grâce à une culture de cellules de la dernière larve Métroïde, un sérum fut préparé et injecté à Samus. Les cellules de Métroïdes firent leur effet, en détruisant tous les X dans le corps de la chasseuse. Samus était guérie et était désormais le prédateur ultime des virus X, puisque dans son sang coulait aussi celui des Métroïdes.

    Les parties infectées de son armure furent expédiées sur BSL, une station spatiale en orbite basse au-dessus de SR388. Une explosion retentit alors dans la station, et Samus, à peine remise sur pied, décida de partir sur BSL, consciente que les X, toujours présents dans les parties infectées de son armure, étaient sans aucun doute responsable de tout cela.

    Au prix d’une lutte acharnée, Samus, ne pouvant éliminer ses ennemis trop nombreux et trop dangereux, décida de sacrifier la station et SR388 pour la survie de l’humanité. Elle dirigea la station vers la planète, puis s’enfuit juste à temps, évitant ainsi de mourir dans un formidable cataclysme, détruisant du même coup BSL, SR388, et tous les X que ces deux ensembles contenaient…

    Bref, SR388 n’est plus qu’un lointain souvenir désormais, tout comme Zebes, qui a subi une fin similaire. Cette planète reculée et parfois oubliée restera tout de même dans l’histoire comme étant une de celles qui a abrité le plus d’espèces nuisibles à la survie de l’humanité. C’est un peu la planète de tous les dangers !

Les zones

    Il n’y a pas de zones à proprement parler sur SR388. Alors que des planètes comme Zebes, Tallon IV ou encore Ether sont divisées en zones bien définies, avec des noms particuliers, SR388 ne se constitue que d’un enchaînement labyrinthique de couloirs, de galeries souterraines et de grottes d’un volume impressionnant.

    Si on est pointilleux, on peut tout de même noter qu’en fonction du type de roche, du type d’infrastructure, certains zones se dessinent alors… Mais ce n’est ni un cours d’architecture ni de géologie, donc, pas besoin d’en dire plus ! Pour faire simple, disons que sur SR388, il y a la surface et le sous-sol ^^

Bidoman

<<< Retour

Metroid: Samus Returns
Japon :
15 septembre 2017
Amérique :
15 septembre 2017
Europe :
15 septembre 2017



Les bugs vous ont beaucoup gênés ?

Oui, c'était affreux ! Moi qui voulait relire toutes les fanfics...

Boarf, j'avais essayé de cliquer sur une news mais ça m'interessait pas en fait. Donc non.

Des bugs ? Quels bugs ?

Ce qui me gène c'est la nullité du remake de Crash Bandicoot

Webmaster : Bidoman
Programmation : Akin / Bidoman - Design : Schlaq
Réalisation : la NDM-Team - © Planète Zebes - NintenDomaine 2003 ~ 2018