Forums de NintenDomaine - Forums de Planète Zebes

LIEUX

[ Index ]
[ Planète Zebes | Planète SR388 | Planète Tallon IV | Planète Ether | Station BSL | Station de Ceres | Frégate des pirates | Vaisseau-mère des Pirates | Cluster Alimbic | Colonie K-2L | Norion | Bryyo | Elysia | Planète des Pirates | V.F.G. Valhalla | V.F.G. Olympus | Phaaze ]


ELYSIA

Autre planète importante du territoire de la Fédération Galactique, voici Elysia, une planète assez particulière mais non dénuée de charme. Visitée par Samus afin d'y éradiquer un léviathan dans son ultime lutte contre Samus Sombre et la corruption, Elysia est aussi une planète qui était autrefois habitée, ou presque, par les Chozo Tout comme Bryyo, Elysia aurait dû être, dans les plans des pirates, un énième clone de Phaaze pour avancer pas à pas dans le territoire de la FG jusqu'à domination de la galaxie. Bien évidemment, Samus Aran arrivera à temps pour neutraliser la corruption et sauver Elysia de la menace. Mais regardons de plus près cette autre curiosité du territoire de la FG...

Rédigé par Virjule

L'histoire :

    Tout commence il y a à peu près 1500 ans. Les Chozo, l'illustre peuple oiseau qui jadis était un des peuples les plus importants et avancés de la galaxie, avaient choisi Elysia comme un lieu dédié à la recherche et la réflexion, un peu à l'instar de Tallon IV qu'ils choisiront cette fois-là comme lieu de contact avec la nature (note : ils s'installeront sur Tallon IV bien après leur installation sur Elysia). Ce n'est pas un hasard si Elysia fut consacrée entièrement à la science : cette planète est assez particulière. C'est en quelque sorte l'hybride entre la Terre et Jupiter, dans notre système solaire. Pour faire court, cette planète est munie d'une atmosphère et est donc capable d'accueillir la vie, mais sa surface est cachée derrière d'épais nuages sous lesquels il y a des tempêtes infernales, rendant l'accès au sol quasi impossible.

    Comment les Chozo ont-ils réussis à s'installer ? Méthode simple et compliquée à la fois ! Ils ont construit toute une série de plates-formes flottant dans l'atmosphère qui furent ensuite reliées entre elles pour créer à long terme de véritables cités des cieux. Avec un monde artificiel monté de toutes pièces et perché dans les cieux, il était inévitable de consacrer les lieux au savoir. Elysia deviendra, en quelque sorte, un énorme centre de recherche et une gigantesque base de données.

    Cependant, les installations étant balayées sans cesse par des vents puissants et même quelques tempêtes, les Chozo étaient gênés dans certains de leurs travaux, et l'entretien des installations prenait beaucoup de temps. Après 50 ans passés sur Elysia, ils décidèrent de se fabriquer de la main d'oeuvre. Autrement dit, des robots.

    Mais ces robots n'étaient pas n'importe quels robots. En effet, les Chozo avaient fait un don exceptionnel au premier droïde, assez basique : le don d'une conscience. Cette conscience, le Premier, comme il est appelé, l'a également offert à ses "descendants". Et ainsi s'est créé le peuple élysien, un peuple uniquement constitué de mécanoïdes de tout poil, ayant la tâche d'entretenir les installations et même plus tard les recherches.

    Parlons-en, des recherches ! Les Chozo se sont spécialisés, sur Elysia, dans l'étude des différentes planètes du cosmos. En lançant depuis Elysia une flopée de satellites, ils récoltèrent un tas d'informations sur toutes les planètes du cosmos ainsi que les différents phénomènes spatiaux.

    Et un jour, les Chozo firent une bien curieuse découverte qui nous intéresse tout particulièrement. Un satellite, perdu dans l'espace à une distance considérable même pour les Chozo, avait envoyé des données d'une planète très étrange ... qui semblait vivante, et même dotée d'une conscience ! Ce fut une femme Chozo qui découvrit l'astre. Les Chozo étaient enthousiasmés par cette découverte mais les données récoltées par le satellite n'ont jamais pu être récupérées, le satellite s'étant probablement endommagé ou ayant été trop loin pour les Chozo... Et l'astre concerné, nous le connaissons aujourd'hui. Enfin, nous le connaissions. Il s'agit bien sûr de Phaaze, la planète vivante qui voulut imposer sa loi dans l'univers en envoyant des morceaux d'elle-même sur d'autres planètes.

    Plus tard, 450 ans après l'arrivée des Chozo sur Elysia (en l'an 400 du calendrier élysien, sachant que celui-ci démarre à la naissance du Premier), ces derniers s'en allèrent pour de bon et confièrent l'ensemble des bâtiments au peuple élysien avec la tâche d'entretenir les données jusqu'à l'arrivée d'une race extraterrestre avide de connaissances.

    Ils reçurent également, de la Chercheuse (la femme Chozo qui avait découvert Phaaze), la tâche de chercher le plus d'informations possibles sur le mystérieux astre. Malheureusement, ils n'ont jamais pu récupérer la moindre information supplémentaire sur l'être vivant géant qui vivait à l'autre bout de la galaxie...

    En l'an 600 du calendrier élysien, il arriva un drame : les stocks de carburant et d'énergie s'épuisaient sérieusement. Les Elysiens construirent de petits mécanoïdes destinés à fabriquer du carburant grâce à l'atmosphère, mais ce n'était pas suffisant pour faire vivre tout le peuple, qui a dû, en attendant qu'un stock de carburant suffisant s'accumule, tomber dans une sorte d'hibernation. Afin de rester au courant des évènements du cosmos, ils firent en sorte que les données récoltées par les différents satellites leur soient envoyées dans une sorte de rêve.

    Et durant leur long sommeil, ils rêvèrent des Chozo, s'installant sur la splendide Tallon IV ... mais ils virent aussi l'arrivée dramatique de la météorite qui frappa Tallon IV pour y répandre le dangereux poison qu'est le Phazon. Et ils virent donc la mort des Chozo installés sur les lieux, et les rares survivants sceller le cratère d'impact puis s'enfuir vers l'inconnu. Depuis, ils n'ont jamais revus plus un seul Chozo...

    Alors qu'ils continuaient de rêver des malheurs vécus par leurs créateurs, les Elysiens furent avertis par leur système de défense planétaire l'arrivée imminente d'extraterrestres dangereusement armés. Les Elysiens se sont alors préparés au combat, mais les extraterrestres annoncèrent qu'ils venaient en paix. Très vite, une trêve fut proclamée et des négociations commencèrent avec le peuple extraterrestre, qui n'était autre que la Fédération Galactique.
    Après un moment de négociations, la FG et les Elysiens conclurent un traité stipulant que la FG fournira des vivres, du carburant et des matériaux de rechange en échange de pouvoir utiliser à sa guise les données enregistrées dans les infrastructures ainsi que l'équipement très sophistiqué des Elysiens.

    Les humains de la FG étant en permanence menacés par les vents et les tempêtes, la FG installa, avec l'accord des Elysiens, une unité Aurora qui s'occuperait des données à la place des soldats de la FG. Connectée à l'ensemble des infrastructures, l'UA put gérer et commander les diverses opérations. Mais connectée également au réseau de la FG, elle permit aux Elysiens de récolter moult informations de la FG pour enrichir leurs connaissances.

    Cette aide réciproque finit par lier d'amitié la FG et l'UA avec les Elysiens, qui dès lors commencèrent à s'occuper carrément des recherches de la FG, notamment en ce qui concerne les peuples ennemis. L'aide des Elysiens permit à la FG d'éviter une flopée de désastres et de menaces. Cette aide permanente fut en quelque sorte un moyen pour les Elysiens de se pardonner de n'avoir rien pu faire aux évènements dramatiques de Tallon IV. Et la paix et la confiance régnaient sur Elysia.

    Mais 5 mois avant les interventions de Samus, les Elysiens découvrirent l'arrivée prochaine d'un météorite similaire à celui qui a dévasté Tallon IV en direction d'une planète proche. Les Elysiens étaient plus déterminés que jamais à découvrir l'origine de ce météorite avec l'UA pour venger leurs créateurs.

    Ils ont alors découvert le pourquoi du comment de l'arrivée du météorite. Ils firent tout d'abord le lien entre le météorite et Phaaze, mirent en évidence qu'elle envoyait des morceaux d'elle-même vers d'autres planètes comme des missiles, et finirent par découvrir comment le météorite parvenait jusqu'à eux, grâce à un trou de ver, une déformation de l'espace-temps qui écourte grandement les trajets.

    Les données prêtes, les Elysiens tentèrent de les envoyer à la FG, mais impossible de communiquer avec car l'UA a été mise hors d'usage à cause d'un virus inconnu...

    Le pire était à venir, car cette fois, un des météorites envoyés par Phaaze fonçait droit sur Elysia ! Les Elysiens ne pouvant stopper ce que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de léviathan, Elysia fut frappée et en grande partie détruite par le léviathan. L'impact était si puissant que même le noyau de la planète était concerné ! Et là, la graine du léviathan commença à sécrèter le poison mortel qui compromettait toute la galaxie, le Phazon...

    Malgré la corruption imminente d'Elysia, les droïdes essayèrent d'étudier de plus près le météore qui détruisait chaque jour un peu plus Elysia ... mais un nouvel obstacle se dressa sur la route des braves droïdes : les Pirates de l'espace, les ennemis jurés de la Fédération. Rapidement, ils attaquèrent et neutralisèrent les Elysiens. Les Pirates dominaient les Elysiens, et toutes les tentatives de ces derniers de résister se soldaient par un échec ... Les Pirates commencèrent leur sinistre ouvrage et ont, tout comme sur Bryyo et leur propre planète, construit un bouclier autour de la graine. Les Elysiens ne pouvant ni reprendre leur étude de la graine ni interrompre la construction du bouclier, ils se tournèrent vers l'étude des Pirates.

    Leurs recherches aboutirent à des résultats inattendus de leur part : les Pirates étaient corrompus, et contrairement aux autres êtres infectés par le Phazon, ils survivaient grâce à lui, et obéissaient à sa volonté.

    Les semaines suivantes, la situation s'empira, car les Elysiens commençaient à être infectés par un virus à base de Phazon, de la même nature que celui qui a désactivé l'UA, les rendant encore plus faibles aux yeux des Pirates. Très vite, il ne resta plus que quelques survivants...

    Il y avait cependant une lueur d'espoir quand Ghor, un chasseur de primes, fut envoyé pour réparer l'UA. Mais celui-ci fut également corrompu et il perdit toute volonté propre pour n'obéir que par le Phazon Il se lança dans la destruction des derniers Elysiens survivants quand ceux-ci ne rejoignent pas tout simplement les forces Pirates...

    Plus tard, Samus fut envoyée sur Elysia pour, à son tour, tenter de réparer l'UA mais aussi d'endiguer la corruption. Elle commença par guérir l'UA, puis, suivant ses conseils, monta une puissante bombe théronienne destinée à détruire le bouclier de la graine, largua la bombe sur le bouclier, et enfin, se rendit dans la graine pour neutraliser la forme de vie dominante corrompue, l'Hélios, une entité bio-organique. Elysia était sauve de la corruption.

    L'UA, remise en état de marche, put alors récupérer les données préparées par les Elysiens il y a quelques mois. Ainsi, la FG put localiser avec précision la position de Phaaze, et ce sont ces données qui ont probablement sauvé l'univers entier du fléau interstellaire qu'était le Phazon.

    Difficile maintenant de dire si Elysia va reprendre le cours de son existence tranquille, comme auparavant. Il reste des tas de mécanoïdes encore en état de marche, et qui ne sont pas toujours corrompus ... Mais selon les écrits Elysiens, il n'en reste plus en seul. Cependant, nous n'avons pas de document sur l'apparence réelle d'un Elysien, et je ne peux vous dire si les mécanoïdes d'entretien et autres qui restent sont considérés comme des Elysiens à part entière. Une chose est sûre toutefois : Elysia est sauve, et les installations le sont également, donc également les données que les Elysiens ont accumulé jusqu'à leur (relative ?) perte. La FG va certainement réaménager les lieux, et l'UA étant maintenant en état de marche, continuer à exploiter l'énorme base de données qu'est Elysia. Mais est-ce que les Elysiens tels ceux qui ont laissé des écrits et étudiés les phénomènes du cosmos sont encore là, ou encore "réalisables", ou sont-ils perdus à jamais ? Mystère...

L'environnement :

    Elysia est une sorte de mélange entre la Terre et Jupiter, de notre bon vieux système solaire : cette planète a une atmosphère et la vie y est possible, mais le sol est balayé par des tempêtes incessantes et des orages.

    De plus, le seul lieu à visiter n'est autre que Célestius, une des installations construites par les Chozo et entretenues par les Elysiens.

    Il n'y a donc que très peu d'êtres vivants en chair et en os, voire aucun. De ceux qu'on peut apercevoir dans Célestius, on retrouve les éternels nuisibles que sont les globe-flotteurs, créés probablement par les Chozo, qu'on aperçoit sur à peu près toutes les planètes occupées autrefois par les Chozo. On pourrait penser que les chauve-souris hurleuses élysiennes sont bel et bien des animaux organiques, mais quand on regarde de plus près, il s'avère que ce sont des mécanoïdes imitant les vraies chauve-souris, probablement pour donner plus de vie aux installations célestiennes. Seule chose presque entièrement naturelle : l'arbre cyrlic, un arbre qui agit comme une sorte de plante grimpante et qui possède des feuilles teintées d'un beau rouge vif. Cette plante, créée par les Chozo (bref, ce n'est pas totalement naturel ...) se retrouve couramment sur Tallon IV dans l'ancienne ville.

    Et ça s'arrête déjà là pour l'environnement "naturel" d'Elysia ! Mais il y a beaucoup à dire sur l'environnement artificiel, ou plutôt celui conçu par les Chozo et entretenus par leur descendance mécanique...

    Célestius se compose donc de moult bâtiments en suspension dans l'atmosphère. Ceux-ci se maintiennent en l'air grâce à d'énormes réacteurs situés en dessous des bâtiments. Les réacteurs s'activent alternativement : ils sont si puissants que quelques-uns d'entre eux suffisent à maintenir Célestius dans les airs. Comme tous les bâtiments sont solidement reliés, les réacteurs font effet sur l'ensemble des bâtiments. Ils s'activent à tour de rôle.

    Pour relier les différents bâtiments, Célestius possède des voies de communication assez ... rock'n'roll. Nous, ça nous pose problème, en tout cas ! Le moyen le plus répandu pour lier les bâtiments est l'accroligne, une sorte de tyrolienne à laquelle on s'accroche avec un grappin (électrique) et aux "circuits" assez tordus. En chemin, on peut apercevoir très souvent des petits mécanoïdes qui entretiennent les accrolignes, mais aussi d'autres mécanoïdes, probablement corrompus, qui tentent de vous faire tomber en mettant moult obstacles sur votre route.

    Deuxième moyen : une espèce de canon qui nous projette tout simplement vers un autre bâtiment. Un bouclier se met en place simultanément lorsque le canon penche pour tirer, de sorte à vous réceptionner correctement de l'autre côté.

    Enfin, le troisième moyen consiste à utiliser les rails magnétiques disposés sur des sortes de pipelines qui servent à acheminer l'électricité dans tous les bâtiments.

    A propos d'électricité, on retrouve très régulièrement des sortes de tunnels tracés en forme de cercle prévus pour la boule morphing qui servent à enclencher des mécanismes à l'aide d'énergie cinétique envoyée par la boule si le turbo est activé.

    Le style des bâtiments est assez spécial : on trouve beaucoup de formes spéciales avec beaucoup de courbes et parfois de spirales, des barrières sculptées ... et devant les portes d'entrée, des sortes de dessins verts qui donnent des indices quant à ce qui se trouve à l'intérieur, et peut-être le nom du bâtiment pour les Elysiens. Devant le bâtiment où on trouve la crèche des Métroïdes (sûrement installée par les Pirates, qui auront encore réussis à se faire attaquer par les Métroïdes qu'ils élèvent), on peut justement voir un dessin vert animé représentant un Métroïde de Phazon.

    Dans les bâtiments mêmes, on peut voir des hologrammes montrant la forme de vie qui domine la station. En règle générale, c'est l'UA, mais dans des cas spéciaux, ça peut être aussi un ennemi ; entre autres, c'est Ghor que Samus a aperçu lors de son arrivée sur Célestius ! Ces hologrammes sont plus ou moins gros et se retrouvent partout dans Célestius.

    Toujours à l'intérieur des bâtiments, on peut observer, chose étrange pour une installation à la pointe de la technologie, des gros mécanismes plutôt primitifs et bizarres. Les ascenseurs font partie de ces mécanismes-là : ils ont une énorme roue dentée, à l'intérieur même de l'ascenseur (chose pourtant dangereuse), qui fait monter ou descendre à l'aide d'un pan de mur denté. Paradoxalement à ce mécanisme primitif, un bouclier vert, plutôt hi-tech, s'active lorsqu'on prend l'ascenseur.

    Parlons maintenant des différents mécanoïdes de Célestius. Encore une fois, ceux-ci sont à la fois hi-tech et un peu archaïques : certains flottent dans les airs, ont carrément une espèce de fer à souder avec eux... Mais en opposition à ces caractéristiques techniques avancées, les matériaux utilisés dans la fabrication des mécanoïdes sont sommaires (des droïdes de défense sont parfois en étain, un métal fragile et qui fond très vite !) et la plupart des mécanoïdes fonctionnent à la vapeur ! Et pour couronner le tout, des robots très perfectionnés, les seigneurs vapeur, peuvent utiliser une sorte de magie pour ressusciter des droïdes de défense tombés en pièces après un assaut, avant de se rendre invisible pour éviter toute attaque et ressusciter continuellement ces véritables soldats de fer.

    Justement, parlons de ces seigneurs vapeur... En observant bien, on peut apercevoir, à l'emplacement de la tête, une sorte de spectre, et également un peu plus en bas du torse. Cela témoigne sûrement du don de conscience fait aux Elysiens. Comme je l'ai dit plus tôt, les seigneurs vapeur sont également doués d'une sorte de magie, pouvant reconstruire un droïde de défense défait. Une conscience, et de la magie... Les seigneurs ont aussi une forme d'humanoïde et sont souvent corrompus, n'hésitant pas à vous attaquer. Nous pouvons donc en conclure que les seigneurs vapeur sont probablement les vrais Elysiens, les mécanoïdes qui ont relayé les Chozo après leur départ pour reprendre leurs recherches et qui ont aussi rendu des services à la FG. En tout cas, c'est bien plus probable que les seigneurs vapeur soient les vrais Elysiens que les minuscules mécanoïdes d'entretien !

    Toujours dans le personnel de Célestius, il y a, en plus des droïdes de défense à forme humanoïde (et utilisant la vapeur), des petits robots de défense volants, rapides et disposant de divers armes (lasers, missiles), assez fragiles mais plutôt puissants pour leur taille. Certains artefacts importants de la station sont gardés par d'imposants droïdes bipèdes, résistants et bien armés, qui donneront du fil à retordre à ceux qui tentent de les vaincre. On peut aussi voir, de temps en temps, des droïdes volants transportant du carburant pour les vaisseaux et installations, des droïdes volants contenant les écrits élysiens ainsi que quelques rares et vieux mécanoïdes sur roue qui entretiennent quelques installations, mais de manière beaucoup moins efficace que leurs homologues volants.

    Enfin, venons-en aux données que renferment cette fameuse installation qu'est Célestius. On trouve de nombreux artefacts Chozo destinés à la combinaison de puissance, mais on trouve aussi d'autres armements (un site d'atterrissage de la FG permet d'ajouter un grappin à son vaisseau) et objets importants, notamment la bombe théronienne, séparée en 3 parties, que Samus a utilisée pour détruire le bouclier de la graine. Certains lieux servent de laboratoire, comme en témoigne la crèche de Métroïdes qui a probablement été peuplée ainsi par les Pirates. Enfin, une salle bien particulière de Célestius permet d'avoir accès à des satellites qui récoltent des informations très utiles. Par exemple, 2 d'entre eux nous informent de l'état actuel de Tallon IV et de Ether ! Les autres informent sur les diverses grandes planètes de la galaxie et donnent des cartes complètes des lieux qu'on peut visiter.

Les zones :

    Célestius est divisée en 2 grandes zones, ou plutôt 2 grandes installations, liées entre elles par un tram aérien.

    La première grande zone est celle qui est encore remplie de mécanoïdes et autres systèmes typiquement élysiens. Cette même zone est aussi le lieu où trône, dans un des bâtiments, l'unité Aurora qui gouverne les lieux. Il y a 2 grandes zones d'atterrissage et, au centre de cette installation, une énorme plate-forme destinée à accueillir des équipements puissants, dont la bombe théronienne, contenant également une capsule de secours. Cette partie de Célestius est assez étendue, avec des accrolignes parfois très longues.

    La seconde grande zone est beaucoup plus dense et a été occupée par les Pirates de l'espace, qui ont, entre autres, usé un des laboratoires pour élever des Métroïdes de Phazon Il y a un site d'atterrissage difficile d'accès depuis le tram aérien à cause des pirates et du véritable petit labyrinthe qu'est cette partie de Célestius. C'est dans cette même partie qu'on trouve la salle où l'on peut envoyer des satellites pour récolter diverses informations, ainsi que des équipements nucléaires destinés à monter une bombe théronienne, avec bien entendu, ici et là, des items légués par les Chozo.

    Bien entendu, il ne faut pas oublier la graine du léviathan enfoncé dans la planète. Celui-ci, de même forme que le léviathan qui a frappé Bryyo, contient pour créature défendant le noyau une entité biomécanique (et corrompue, cela va de soi) répondant au nom de Hélios. Cet être dont on ne connaît l'origine précise est probablement destiné à surveiller et protéger Célestius... Je ne saurais vraiment pas vous en dire plus, malheureusement.

    Bien entendu, je peux vous expliquer sa forme et ses techniques de combat. Il s'agit d'une sorte de droïde à forme sphérique possédant 4 espèces de bras/jambes et qui combat en faisant appel à de minuscules droïdes (ou créatures corrompues) qu'il dirige de façon à former diverses formations, comme une forme en boule qui roule et écrase tout ce qui passe à portée (vous, en l'occurrence), ou une forme d'énorme humanoïde qui peut déclencher des ondes de choc en frappant le sol. Pour le vaincre, il faut tirer dessus pour que sa sphère laisse apparaître ce qui doit être son cerveau qu'il faut massacrer à coup de Phazon Certaines de ses techniques étant assez puissantes, il ne faut pas trop traîner pour le vaincre. Même si il n'est pas aussi bien pensé qu'un certain Mogenar, l'Hélios reste un bon boss assez sympathique.

    Elysia, à l'instar de Bryyo, est une planète toute particulière, qui a notamment nécessité des installations bien spécifiques qui servent aujourd'hui de centres de données bien remplis. Le look rétro-futuriste de Célestius rajoute un peu plus de charme à cette majestueuse planète qu'est Elysia.

Virjule

<<< Retour

Metroid: Samus Returns
Japon :
15 septembre 2017
Amérique :
15 septembre 2017
Europe :
15 septembre 2017



Les bugs vous ont beaucoup gênés ?

Oui, c'était affreux ! Moi qui voulait relire toutes les fanfics...

Boarf, j'avais essayé de cliquer sur une news mais ça m'interessait pas en fait. Donc non.

Des bugs ? Quels bugs ?

Ce qui me gène c'est la nullité du remake de Crash Bandicoot

Webmaster : Bidoman
Programmation : Akin / Bidoman - Design : Schlaq
Réalisation : la NDM-Team - © Planète Zebes - NintenDomaine 2003 ~ 2018