Forums de NintenDomaine - Forums de Planète Zebes

CREATEURS

[ Index ]
[ Gunpei Yokoi | Yoshio Sakamoto | Intelligent Systems | Retro Studios | Nintendo Software Technology ]


GUNPEI YOKOI

Cette page est l'occasion de rappeler aux vieux joueurs, ou de raconter aux jeunes joueurs l'histoire d'un homme formidable qui a joué un rôle sans pareil dans l'histoire des jeux vidéo. Sans lui, Nintendo serait-il ce qu'il est aujourd'hui ? Sans lui, les jeux vidéo seraient-ils ce qu'ils sont aujourd'hui ? Sans lui nos ordinateurs personnels seraient-ils aussi puissants ? Ce sont des question qu'après tout il importe peu de se poser puisque Gunpei Yokoi a effectivement existé et a vécu la vie que je vais vous raconter maintenant.

Rédigé par Akin

Né le 10 septembre 1941 / décédé le 4 octobre 1997

    Tout commença en 1941, à Kyoto, quand une jolie jeune femme de nationalité japonaise mit au monde un petit bébé qu'elle décida d'appeler Gunpei. Ce petit enfant passa sa jeunesse à Kyoto, il y étudia et en sortit d'ailleurs avec un diplôme d'électronicien.

    Il décida alors de chercher du travail et se fit engager assez rapidement, en 1965, par une petite entreprise en pleine expansion du nom de Nintendo Company Limited, cette même entreprise qui jadis produisait des cartes à jouer du nom de Hanafunda pour la famille impériale et plus tard pour un plus large public avec des motifs Disney. A cette époque là, Nintendo Co_Ltd s'était lancé dans la conception d'appareils ménagers comme des fours à cuisson programmable, ou encore dans des services comme des taxis ou des Love Hotels (dont le plus fidèle client était le président de Nintendo, Hiroshi Yamauchi lui-même).

    Gunpei Yokoi fut engagé pour assurer la maintenance d'une chaîne d'assemblage de l'un des produits totalement loufoques de Nintendo. Il excella particulièrement dans ce domaine, ce qui poussa la direction à envisager un nouveau travail pour ce jeune homme plein de talent. En 1968 fut créé le département Games dont le but était de créer de petits jeux électroniques pour un large public. Gunpei Yokoi fut nommé directeur de ce département, et se lança dans des projets assez loufoques une fois de plus, mais qui contre toute attente ont eu un énorme impact sur le public japonais, notamment au début des années 70, ce qui poussa la société Nintendo à se concentrer d'avantage sur ce secteur.

    Parmi les créations de Yokoi, on trouve le Love tester. C'est un petit appareil qui lit soit disant dans le ciel pour savoir si deux personnes sont faites l'une pour l'autre. En fait le principe est simple : la machine répond oui la plupart du temps, du coup, tout le monde est content. On trouve aussi, un peu plus tard, le Laser Shooting System, qui est un modèle réduit de ce qu'on connaît aujourd'hui sous le nom de MegaZone.

    Vers 1976, Hiroshi Yamauchi, le président de Nintendo, retrouva un vieil ami d'enfance avec qui il discuta. Tous deux firent mûrir une idée : lancer Nintendo dans la voie du jeu vidéo. A cette époque, la firme américaine Atari avait déjà sorti une console, et Nintendo décida de faire la sienne, pour les japonais. Après s'être allié avec Mitsubishi, qui à l'époque se lançait sur le terrain de Intel, Nintendo sortit sa toute première console, la TV Color Game 6, avec quelques disquettes de jeux. Ce fut un succès relatif, qui motiva Nintendo à continuer dans cette voie là.

    Hiroshi Yamauchi demanda à Gunpei Yokoi de se concentrer sur les consoles de jeux. Notre bien aimé créateur de génie créa assez rapidement le D-Pad, spécialement pour les bornes d'arcade que Nintendo prévoyait de fabriquer à l'époque. Le D-Pad, plus connu aujourd'hui sous le nom de "croix multidirectionnelle", avait pour but de remplacer le joystick que Yokoi trouvait peu pratique. Notez que l'invention est restée, puisqu'on la voit sur toutes les consoles depuis lors.

    Quelques années passèrent sans trop d'inventions majeures à signaler. En 1977 entra dans la firme un nouveau collègue du nom de Shigeru Miyamoto qui créa en 1981 le jeu Donkey Kong. Ce fut le déclic pour Nintendo. Le jeu s'exporta vers les États Unis avec l'aide de Nintendo of America récemment créé. Le succès fut tellement grand que Yamauchi décréta que l'avenir de Nintendo se ferait dans les jeux vidéo. Gunpei Yokoi fut encore sollicité pour trouver quelque chose de nouveau. Il chercha, chercha, et...

    Cette même année 1981, il termina enfin un vieux projet : faire une console portable : le Game&Watch. c'est un petit appareil plat de quelques centimètres carrés qui contient un jeu en noir et blanc (la couleur sera ajoutée plus tard). On dénombre une petite soixantaine de jeux à être sortis sur cette petite console entre 1981 et 1990. Donkey Kong a été le tout premier jeu Game&Watch en couleur. Fort de ce succès, Gunpei Yokoi devint directeur-fondateur du département Research and Development 1 : R&D1, poste qu'il a occupé jusqu'à son départ.

    En 1982, Yokoi fut sollicité pour un nouveau projet de console de salon. Cette console sortit en 1983 sous le nom de Family Computer, ou Famicom. La console était un petit bijou de technologie pour l'époque. et elle l'est restée très longtemps. En 1984, elle vit le jour en Amérique du Nord avec un design différent, sous le nom de NES (Nintendo Entertrainment System). Deux ans plus tard, en 1986, elle arriva jusqu'en Europe. La console s'est vendue à plus de 50 millions d'exemplaires, score qui paraît énorme face à la nouveauté du genre, et au faible intérêt des jeunes de l'époque.

    Cette même année 1986, Yokoi réalisa son tout premier jeu vidéo signé de sa propre main : Metroid. Le succès du jeu au Japon n'a pas été mauvais, mais n'a demandé qu'à se confirmer en sortant en occident.

    En 1989, Gunpei Yokoi décida de reprendre le principe du Game & Watch et de l'associer avec les caractéristiques de la NES. C'est ainsi qu'est née la GameBoy, console portable jumelle de la 8 bits qui s'est vendu à plus de 110 millions d'exemplaires dans le monde entier en 10 ans d'existence. Inutile de préciser que le succès a été immédiat. C'est d'ailleurs sur cette console qu'est sortie la deuxième aventure de notre amie Samus Aran : Metroid II : Return of Samus. Précisons également que Gunpei Yokoi a fait parti de l'équipe de développement du jeu le plus connu de la ludothèque GameBoy : Tetris, puisque c'est en association avec Nintendo R&D1 que Alexey Pazhitnov a développé ce titre légendaire.

    Yokoi ne participa pas à l'élaboration de la Super Famicom (Super Nintendo), mais à quelques uns de ses jeux, notamment Super Metroid.

    Après ça, Yokoi se lança dans un nouveau style de console portable. Cette fois, l'idée était de fabriquer un casque binoculaire qui projetterait des images en 3D. La console sortit sous le nom de Virtual Boy. c'était une console de génération 32 bits. Malheureusement, ce fut un ratage complet : il n'y avait que deux couleurs agressives : le noir et le rouge, l'appareil était assez lourd et la manette très inconfortable. Échec au Japon, échec en Amérique, l'appareil ne vit même pas le jour en Europe, et Yokoi décida de quitter Nintendo. C'était en 1996, un peu avant la sortie de la Nintendo64.

    Après avoir quitté Nintendo, Yokoi fonda une petite société du nom de Koto dont le but était de créer de nouveaux concepts sans être assommé par les contraintes de qualité dues au nom "Nintendo". Cette petite société, partenaire avec Nintendo, aurait ainsi pu proposer des projets et les élaborer en toute sereinement, et Nintendo aurait eu le choix de les accepter ou non. Malheureusement, le sort voulut que cette société ne fonctionnât pas, car Gunpei Yokoi fut victime d'un accident de voiture qui lui coûta la vie. C'était en 1997.

    Ce jour là, l'humanité perdit l'un de ses plus brillants génies, et l'industrie vidéo ludique perdit l'un de ses pères fondateurs. Puisse la mémoire de Gunpei Yokoi traverser les âges sans être altérée, puissent les joueurs remercier ce génie du fond du cœur chaque fois qu'ils prononcent le mot "jeux vidéo" ou le nom "Nintendo", car Gunpei Yokoi a joué un rôle plus qu'important dans la naissance de ce monde vidéo ludique dans lequel nous et des millions d'autres fans à travers le monde nageons chaque jour de notre vie.

    Gunpei Yokoi avait 56 ans le jour de sa mort, et avait déjà pensé de nombreux projets qu'il s'apprêtait à réaliser. Ces projets ne verront jamais le jour.

Akin

<<< Retour

Metroid: Samus Returns
Japon :
15 septembre 2017
Amérique :
15 septembre 2017
Europe :
15 septembre 2017



Les bugs vous ont beaucoup gênés ?

Oui, c'était affreux ! Moi qui voulait relire toutes les fanfics...

Boarf, j'avais essayé de cliquer sur une news mais ça m'interessait pas en fait. Donc non.

Des bugs ? Quels bugs ?

Ce qui me gène c'est la nullité du remake de Crash Bandicoot

Webmaster : Bidoman
Programmation : Akin / Bidoman - Design : Schlaq
Réalisation : la NDM-Team - © Planète Zebes - NintenDomaine 2003 ~ 2018